¤} New Moon, New Life

Que s'est-il réellement passé après Fascination ? Bella est-elle retournée à Forks ?
Vous le saurez en entrant ici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hurlement à la lune

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hurlement à la lune   Jeu 26 Mar - 16:35

    La journée passait trop lentement à mon goût, vraiment trop lentement. En fait, depuis la mort de mon oncle, je n'avais plus rien à faire, même dépenser mon argent était devenu lassant. J'ai toujours l'impression de perdre mon temps. Zack bosse au bar ce soir, je vais être seul et ces foutus vampires qui rôdent partout !!
    C'est les mains dans les poches que je déambule dans la rue, sens aux aguets. J'observe, je renifle, cherche. Je cherche quoi ? Une raison de m'énerver, un suceur de sang, mais évidemment, ils ne sont pas de sortie aujourd'hui. Tant pis. Col de veste remonté, mains dans les poches, démarche lente, je ne manque pas de remarquer les regards des filles. C'est plaisant, mais elles sont trop jeunes, dommage. Je ne fais pas dans le détournement de mineur. Je continue de marcher, inlassablement, espérant un incident malencontreux mais rien, c'en est désespérant à souhait: Je m'ennuie.
    Un coup d'oeil vers le ciel m'annonce que la nuit tombe doucement, décidément aujourd'hui on veut me faire languir. Je patiente pourtant, après tout j'ai du temps à perdre.
    Passant devant une voiture aux vitres teintées, je me stoppe net et me regarde. Le choc est là, je ne fais pas mon âge. Les loups mûrissent plus vite que la normal. A dix-neuf ans, j'avais déjà l'apparence de quelqu'un de vingt-cinq ans.

    Un clignotement mais fait réaliser qu'une jeune femme se trouve devant la voiture, clé en main. Je souris et m'éloigne lentement, direction la forêt. J'ai besoin de gambader, tant pis si ce n'est pas l'heure.
    Je marche un peu plus rapidement et pénètre enfin le bois. Caché derrière des arbustes je plis soigneusement mes vêtements et les cache avant de me concentrer. Ma peau me brûle alors, doucement le feu s'intensifie et coule dans mes veines, nourrissant mon coeur et ma rancoeur. Je secoue la tête tant ma peau me brûle et me penche en avant, mon dos me blesse et je sens que la transformation continue. Mes mains s'allongent, mon visage aussi. Bientôt je suis forcé de me mettre à quatre pattes alors que mes bras deviennent des pattes aussi puissantes que celles de l'arrière. Mes cheveux disparaissent pour devenir une fourrure grisâtre et touffu. Je met laisse aller à déguerpir le plus vite possible, vers je ne sais où. Mes sens sont à l'affût et je savoure la sensation du vent frais qui fouette ma gueule, caressant mon poil. J'ai beau aller vite, les arbres alentour ne sont pas déformés comme ils le seraient pour une humain. Au contraire, ils n'ont jamais été aussi net. Langue pendante, je finis par ralentir et m'arrêter près d'un petit ruisseau.

    Sans réfléchir, j'y plonge la gueule et bois goulûment, avant de tremper les pattes.
    Je ne saurais expliquer ce sentiment de liberté sauvage que l'on ressent à courir en étant loup. Tout semble clair et agréable. On sent la fraîcheur du vent de manière différente, les couleurs sont plus vives sans aveugler .. On est vivant.
    Un craquement de branches me fait me redresser brusquement. Quel idiot, je n'ai pas gardé mes sens à l'affût. Je m'imagine alors qu'une sangsue va me sauter dessus mais celle-ci semble se faire désirer. Babines retroussées, crocs sorties je me tourne alors pour renifler l'air..

    Montre toi sale bête .. Si seulement on pouvait entendre mes pensées . Ça me permettrait de savoir si c'est un ami ou un ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hurlement à la lune   Ven 27 Mar - 0:15

Alors que le soleil commençait seulement à décliner une jeune blonde à la chevelure blonde se baladait dans les rues avec comme seul vêtement une robe. Elle ne sentait pas le froid qui venait cogner contre sa peau brulante. De nombreux passants la regard choqués de voir ses épaules dénudées mais elle n'en fit guère attention, bien trop fixée sur son objectif rejoindre la forêt !
Sa démarche était féline en quelques sortes. Ses pas s'accélèrent lorsqu'elle put sentir l'air boisé de la forêt tout proche d'elle. Elle attendait ce moment depuis longtemps, même si elle regrettait de sortir seule ce soir là mais bon vu que Connie et Kate ne voulaient pas l'accompagner trop fatiguée de leur dernière soirée, la jeune fille ne tenant plus sur place décida malgré tout d'y aller.

Sa tenue était de circonstance bien sur, avec le temps elle avait vite compris que ses habits ne supportaient pas la transformation et donc moins elle en avait plus c'était pratique de s'en défaire pour se transformer une fois nue … Arrivant enfin dans la forêt, Kaylen commença à se déshabiller derrière un buisson bien touffu à l'abri de regards indiscrets. Cachant ses habits avec soin un sourire de jubilation se dessina sur son visage angélique. Son corps commença à se transformer peu à peu pour prendre dans l'obscurité la forme d'une grande louve. Sa silhouette était plus fine que les autres loups car oui Kaylen n'était pas une louve qui pouvait compter sur sa force mais bien sur son agilité et sa ruse. Comme une folle comme si elle venait de retrouver un second souffle, la louve au pelage dorée partie à toute vitesse à travers les bois pour se dégourdir les pâtes. A cette vitesse, elle sillonna entre les arbres sont pourtant un percuter un, sa vision était si claire que la jeune fille jubilait intérieurement.

Mettant tous ses sens à l'affut Kaylen tenta de trouver la présence d'un vampire à se mettre sous la dent. Rien qu'à cette pensée délectable, la jeune louve trépigna d'impatience sur place. Alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre le nord, elle sentit une présence étrangère à quelques pas d'elle. Nature, la louve se baisa et commença à avancer doucement vers l'intrus qui se tenait d'après son flair et son ouïe à côté d'un ruisseau. Elle qui pensait trouver un vampire fut lourdement déçue de voir que ce n'était pas un vampire mais un loup tout comme elle qui se tenait à présent en face d'elle. Ses yeux noirs se posèrent sur le loup au pelage sombre qui ne semblait en apparence pas hostile à son égard. Mais pour ne pas laisser au loup le temps de se rebiffer contre elle, elle se tourna brusquement et commença à courir en direction du nord comme l'était ses plans initiaux. Après une bonne heure de course, la jeune fille ne ressentit aucune présence étrangère à son plus grand désarrois de celle-ci qui rebroussa son chemin pour peut être cette fois-ci faire une bonne nuit sommeil vu que celui-ci semblait lui manquer ces temps-ci. Au moins le bon avantage sous cette forme, elle ne pensait nullement à Cameron ce qui est une très bonne chose pour son esprit enfin apaisé.

Avec lenteur elle atteint enfin le buisson derrière lequel se cacher le peu d'habit qu'elle avait. Reprenant sa forme humaine avec regret, elle s'empressa de se revêtir on ne sait jamais. Alors qu'elle enfilait un de bretelle, un petit bruit se fit entendre derrière elle, soupirant, elle s'exclama sans se retourner :


« Vous n'en avait pas marre de me suivre ! »

La pensait il assez bête pour qu'elle n'ait pas sentit sa présence depuis le début de sa pseudo chasse. Elle avait bien sentit qu'elle était suivit durant tout ce temps mais pour être elle s'en moquait vu qu'elle n'avait croisée personne. Bien sur si cela avait était le cas tout aurait été différent, mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hurlement à la lune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1500 pts] L'armée de la Lune noire
» Tobi et son plan Oeil de la lune
» La lune et Venus par Courtox 29 et 30 janvier
» Au clair de la lune...
» Au clair de la lune, version argotique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤} New Moon, New Life :: ¤} Archives RP-
Sauter vers:  

Forum jumelé :
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit