¤} New Moon, New Life

Que s'est-il réellement passé après Fascination ? Bella est-elle retournée à Forks ?
Vous le saurez en entrant ici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Courtney Beverly
    Never say Never

avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Identity : Pfff les humains c'est compliquer
What about me ? : Une Vampire sans peur et sans limite... Help me to learn the word love.
My Power : Transformer ou effacer vos souvenirs.
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
100000/100000  (100000/100000)

MessageSujet: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Ven 18 Sep - 12:31

Courtney avait travaillé toute la journée dans l'hôpital. La fin de journée s'annonçant, elle c'était diriger vers les vestiaires. Il ne restait presque plus personne sauf les médecins à l'urgence et quelque infirmière. L'endroit était beaucoup plus désert que d'habitude et cela faisait un grand bien ! Courtney enleva donc ses vêtements pour revêtir des "short" noir , moulant, qui lui arrivaient en dessous du genoux et un chemisier rouge. Le "short" en question avait des bretelles et lui arrivait au nombril. Son chemisier, lui, arrivait à la même place, mais cela ne paraissait pas, heureusement ! Vous parler d'une mode ! Plus le temps avançait, plus Courtney avait de la misère à le suivre. La vampire glissa son pied dans ses chaussures à talon, puis l'autre, avec douceur. La jeune femme enfila son manteau et une paire de gants noir. Elle était entrée aux urgences à 5:00 du matin et venait tout juste de sortir, puisque le soleil avait disparu. Courtney respira l'air froid du soir et fermis les yeux avec délices.

La vampire marcha lentement en pensant à Richard. Celui qui avait fait ce qu'elle était aujourd’hui. Longtemps, elle avait cru qu'elle était devenue un monstre, mais ce n'était pas la vérité. Être vampire ne voulait pas dire obligatoirement de charcuter tout le monde ! Non, il y avait des vampires qui choisissaient ce chemin et d'autre pas. Courtney était bien heureuse d'entrée dans la seconde catégorie de vampire. La vampire continua son chemin en observant la lune bien ronde, qui brillait au-dessus de sa tête. En ce moment, elle aurait tout donné pour que Richard Williams puisse l'observer avec elle. Parfois, Courtney s'en voulait de ne pas être resté un peu plus longtemps. Elle n'avait même pas pu admirer une dernière fois son visage.. et ce n'était pas ce qu'elle voulait, car le deuil aurait été encore plus difficile. D'après les vampires Carnivore qui l'avaient attaqué, il ne restait plus rien de lui.

Courtney fit signe à un taxi qui roulait lentement dans la rue où elle se trouvait. Celui-ci se gara en un rien de temps près d'elle. La vampire s'y glissa et indiqua simplement " Oxford University". Le chauffeur décolla en un rien de temps, roulant un peu plus haut que la vitesse permise. Courtney tourna la tête vers la fenêtre et observa la ville, qui n'était pas tout à fait endormit. Des images de son passer lui revenait et Courtney serra les dents. Elle n'avait pas envie de se souvenir, pas maintenant ! La vampire concentra ses idées vers Rachel, la jeune vampire qu'elle avait recueilli. Elle aurait bien pu la laisser et attendre que les Volturi la prenne pour la punir. Car sans celui qui l'avait transformé, comment Rachel aurait pu savoir tous ce qu'il ne fallait pas faire ? Non, elle n'avait pas envie que cela lui arrive.

Le chauffeur de taxi freina d'un coup sec, puis se retourna vers Courtney pour lui annoncer qu'ils étaient a destination. La jeune femme força un sourire et lui versa la somme d'argent qu'il attendait. Lentement, elle sortie du taxi et se dirigea vers l'université qui, elle l'espérait, n'était peu être pas encore fermé a cette heure-ci. Courtney arriva enfin aux portes et avança lentement sa main. Elle tira et la porte s'ouvra sans problème. Heureuse de constater que l'université était encore ouverte, elle y entra. L'endroit était immense et elle savait qu'elle finirait par si perdre. La vampire haussa les épaules et s'engouffra dans ce bel endroit vanté par plusieurs professeurs et élèves.

Courtney allait tourner à droite pour prendre un couloir qui lui semblait très long, quand elle aperçus une femme qui marchait dans l'autre direction. Incertaine, elle crut que cela était Rachel, puis en la suivant, elle s'aperçut qu'elles n'avaient rien en commun, hormis leur grandeur. La vampire avait avancé avec lenteur et silence, la jeune femme devant elle ne semblait même pas savoir qu'elle était présente. Doucement, elle pausa sa main sur son épaule et la femme sursauta, elle pensait sûrement qu'elle serait seule a cet heure-ci.


Dernière édition par Courtney Beverly le Dim 3 Jan - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Jeu 24 Sep - 20:14

Rayne déposa toute ses affaires sur la table de la bibliothèque dans un bruit sourd. Elle commençait sa deuxième année universitaire et avait bien l’intention de la réussir comme les la précédente, ses deux matières étaient toujours la littérature et l’histoire sauf que cette année elle les étudiait à part égale, le fait que James Whyte soit responsable de sa section avait bien évidement aidé à son choix. Mais en conséquence elle avait une tonne d’ouvrage à lire le plus rapidement possible et devait tous les comprendre. Par chance les titres au programme avaient l’air intéressant et elle avait noté avec amusement que Bram Stoker faisait parti de sa bibliographie. Sachant qu’il serait celui qui lui plairait le plus elle avait décidé de la garder pour la fin et avait donc prit pour cette après-midi un livre pour ses matières littéraires. La française avait déjà eut un aperçu du cours et comptait bien rester planter sur sa chaise jusqu’à ce qu’elle ait pris les notes nécessaires à partir du livre dans son entier, elle en avait donc pour tout l’après-midi et probablement jusqu’à ce qu’on la vire de la bibliothèque.

Ce fut d’ailleurs se qui se produisit lorsque la vieille dame qui s’occupait de cette partie du bâtiment vint trouver l’étudiante en lui demande gentiment de rassembler ses affaires et de la laisser rentrer elle. Rayne était un peu assommé de toute sa lecture et fut assez lente à tout remballer, elle remit ses notes dans son sac à dos, ainsi que son livres mais elle dut aller remettre ses ouvrage de référence dans les étagères ce qui lui prit un peu de temps. Lorsqu’elle quitta la bibliothèque la nuit était déjà tombé et il approchait de 20h, Rayne sortit son portable flambant neuf de son sac et l’alluma pour voir qu’il y avait un appel manqué de son frère ainé et un message d’une de ses copines qui la cherchait. Avoir manqué le premier la chiffonnait plus que le deuxième car depuis son arrivé en Angleterre son niveau de sociabilité déjà bien bas n’avait pas augmenté ou alors négativement.

Ayant attend le bâtiment principal, Rayne tapotait sur son clavier pour s’excuser auprès d’Ethan et se dirigeait en même temps sur le parking où la BMW de son autre frère Martin l’attendait. Puisqu’ils habitaient toujours chez leur parents et que leur ancienne voiture les avait lâché peu avant les grande vacances tous deux s’étaient mit d’accord pour économiser et travailler durant l’été pour s’en payer une nouvelle. Comme la blonde n’y connaissait absolument rien, les garçons avaient pu se faire plaisir et ainsi une magnifique allemande blanc métallisé trônait sur une des places libres. Martin n’ayant pas cours la française avait pu légèrement frimer et attirer l’œil des garçons avec son bolide.

Perdue dans ses pensées, Rayne ne sentit ni ne perçut la présence derrière elle et sursauta en poussant un cri lorsqu’une main se posa sur son épaule. C’était stupide car l’université était un lieu public mais à cette heure-ci elle ne s’attendait pas à croiser grand monde surtout en prenant un couloir désert. Avec le cœur battant toujours comme s’il allait s’échapper de sa cage thoracique, la blonde se retourna et aperçut une femme, qui ne devait pas être beaucoup plus âgée qu’elle, brune et au regard perçant, un regard qu’elle connaissait déjà, mais impossible de remettre le doigt dessus. Rassurée de ne pas se trouver face à un Freddy le boucher, Rayne esquissa un sourire et une main sur la poitrine déclara.

« Je suis désolée, vous m’avez fait peur. »

C’était stupide comme remarque car son sentiment était évidement même pour le papier qui ornait le tableau du mur mais le dire lui avait fait beaucoup de bien. La jeune femme ne ressemblait pas beaucoup à une étudiante, et elle était peut-être perdu vu la taille de la fac et Rayne se proposa de l’aider.

« Je peux vous aider d’une quelconque façon ? »

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Courtney Beverly
    Never say Never

avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Identity : Pfff les humains c'est compliquer
What about me ? : Une Vampire sans peur et sans limite... Help me to learn the word love.
My Power : Transformer ou effacer vos souvenirs.
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
100000/100000  (100000/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Sam 3 Oct - 14:55

La réaction de l'humaine la fit sourire, elle aurait peut-être dû s'y prendre autrement. Quand elle se retourna vers elle, Courtney continuait de lui sourire gentiment. La vampire la laissa lui confirmer qu'elle l'avait effrayé, puis pencha la tête de coter quand elle lui proposa de l'aider.Courtney prit une petite seconde de réflexion, elle ne voulait pas se perdre dans cet endroit, surtout pas a cette heure si tardive. Et puis, en bonne compagnie, c'est toujours intéressant. De sa voix douce et rassurante, elle s'adressa à l'étudiante.

- Ciel, oui !Je viens a peine de franchir l'entrée, il y a quelques minutes, que je ne sais déjà plus ou je me trouve. Affichant maintenant un visage beaucoup moins sur, elle se mordilla la lèvre avant de lui avouer. Je suis parfaitement consciente qu'il y a beaucoup de professeur, vu la grandeur de cette fac, mais connaissez vous le professeur Whyte ?

Courtney se surprit à presque croiser les doigts pour qu'elle soit une de ses étudiantes. Il n'était sûrement pas le seul prof d'histoire de cet endroit, mais il était sûrement apprécié. Elle déboutonna son manteau, le gardant tout de même sur ses épaule, dévoilant son chemisier rouge et ses "short" a bretelle.

Quand elle repensait a la manière qu'ils c'étaient rencontrer, Courtney ne pouvait s'empêcher de sourire. Combien y avait-il eut de chance qu'ils se heurtent ? ... Certes il aurait pu l'envoyer promener pour lui avoir faire renverser son café sur sa veste, mais il ne l'avait pas fait. Bref, Courtney le trouvait différent des humains en général, il avait un petit quelque chose qui lui plaisait bien, mais elle ne savait pas ce que c'était. La vampire savait qu'elle faisait une grave erreur en souhaitant le revoir, mais c'était bien la première fois depuis la mort de Richard, qu'elle avait envie de se confier ou de s'amuser. Bien entendu, elle ne devait pas parler de sa nature vampirique ou de son âge réel, elle devait se contenter de lui raconter le même mensonge qu'elle répétât au humain. Souhaitait-elle s'embarquer dans un jeux si dangereux, après tout, c'était comme si elle jouait avec le feu.

Courtney sortie de ses pensées et releva ses yeux verts sur l'étudiante. Avant même qu'elle lui ait répondu, elle afficha un sourire en secouant un peu la tête, sa longue chevelure brune se balançant de droite à gauche.


- Mais où ai-je la tête ! Je suis Courtney Beverly, bien entendu je ne suis plus étudiante. Je travaille comme infirmière aux urgences. En fait, je venais pour James, mais aussi pour savoir s'il ne manquerait pas d'aide a l'infirmerie.

Dit-elle d'un ton amuser. Lentement, elle lui présenta sa main gantée avec, toujours, son sourire rassurant. Ses yeux qui jusqu’à présent étaient vert commençaient a tirer sur le bleu, signe qu'elle avait besoin de se nourrir. Elle avait passer la journer à l'hôpital et n'avait pas pensé une seconde à aller chassé avant de se rendre ici. Pour l'instant, Courtney n'en ressentait pas encore le besoin, mais le cou de l'étudiante lui semblait de plus en plus accueillant.


Dernière édition par Courtney Beverly le Dim 3 Jan - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Mer 7 Oct - 15:54

Rayne esquissa un sourire lorsque la femme en face d’elle lui confirma qu’elle était bien perdue, en même temps tous les nouveaux se perdaient au moins une fois alors qu’on leur donnait un plan. La blonde s’était elle aussi déjà paumée plusieurs fois à la rentrée dernière et encore elle avait eut les différentes instructions de ses frères mais là encore cela restait vague puisqu’ils n’avaient pas fréquenté les même bâtiments qu’elle sauf pour les trucs généraux, bibliothèque, administration et compagnie. Cependant son sourire s’effaça bien vite lorsque la brune prononça le nom de James Whyte. Elle n’était pas élève mais voulait voir un professeur et pas n’importe lequel. Une pointe de jalousie s’éveilla en la française qui ne comprenait pas vraiment d’où cela venait mais elle savait qu’elle n’avait aucun droit sur lui. La curiosité prit vite la place, était-elle sa petite, ou la mère d’Eliott, non elle était trop jeune pour ça mais pas pour la première, d’autant que cette femme était vraiment très jolie.

Avec toutes ses réflexions Rayne n’avait pas répondu et on ne lui en laissa pas le temps, en effet la brune venait de lui tendre une main ganté et de se présenter. En une phrase la française pu apprendre que son interlocutrice se nommait Courtney, qu’elle était infirmière et appelait monsieur Whyte par son prénom. La jalousie refit surface mais l’étudiante se força à retrouver son sourire et tendit sa propre main pour serrer celle qui lui était offerte, elle devait rester poli, surtout si cette femme se révélait être réellement la fiancé de son prof.

« Je m’appelle Rayne Davis, enchanté. »

La jeune femme n’avait toujours pas répondu à la question principale concernant l’historien mais elle n’en avait pas très envie. Et tout cela ne faisait qu’ajouter à son trouble, il fallait dire quelque chose mais quoi ? Répondre ou enchainer la discussion sur autre chose, après tout cette fille pouvait connaître Ethan qui travaillait aussi à l’hôpital mais cela ne ferait que retarder n’inévitable, la question James Whyte. Nerveuse Rayne tripota son pendentif hérité de sa grand-mère, puis faisant mine de réfléchir elle enchaina.

« Whyte, vous avez dit…non je suis désolée ça ne me dit rien. »

C’était juste son professeur référent, un ami et le frère d’un ami mais à part ce nom ne lui disait rien du tout. La française n’était généralement pas une menteuse mais pour le coup ce mensonge avait franchis ses lèvres avant même qu’elle ne se rende compte de se qu’elle était en train de faire. Bien sur maintenant il était trop tard pour se rétracter et dire qu’en fait elle connaissait bien un James Whyte. En bref Rayne était dans la panade.

« Mais peut-être que si vous avez de la chance il y a toujours quelqu’un à l’infirmerie ! »

Fit-elle enthousiaste. Après tout rien ne l’empêchait de conduire cette Cournet à l’infirmerie, normalement il y avait quelqu’un en permanence là-bas à cause des différents employés travaillant de nuit. Et les deux femmes n’étaient pas du bon côté de l’université alors en servant de guide Rayne rachèterait un peu son mensonge.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Courtney Beverly
    Never say Never

avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Identity : Pfff les humains c'est compliquer
What about me ? : Une Vampire sans peur et sans limite... Help me to learn the word love.
My Power : Transformer ou effacer vos souvenirs.
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
100000/100000  (100000/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Mer 14 Oct - 2:17

Courtney souria doucement quand la jeune femme se présenta, tout en lui serrant la main et murmura un petit "Enchanté". En fait, tout son attention se portait maintenant sur le coup de Rayne, qui tripotait son pendentif. La vampire se mordit l'intérieur de la lèvre pour se concentrer sur autre chose. Après un court moment où elle sentait l'étudiante devant elle, bien nerveuse, celle-ci lui apprit qu'elle ne connaissait pas de Whyte. Déçus, Courtney lui adressa tout de même un faible sourire. La vampire s'apprêtait à prendre gentiment conger de Rayne, quand celle-ci lui annonça qu'il restait peut-être encore quelqu’un a l'infirmerie. À vrai dire, la jeune femme avait inventé son désir de trouver un poste ici, elle avait seulement voulu rencontrer James par " hasard " . C'était seulement pour ne pas sembler être attaché a lui qu'elle avait menti a cette étudiante. Après tous, ils ne s'étaient vus qu'une seule fois ! ... mais il fallait dire qu'elle avait un petit faible pour lui.

La vampire pausa ses yeux vert-bleu dans ceux de l'étudiante. Affichant un sourire toujours aussi rassurant, elle pencha la tête de coter un instant, puis ouvrit la bouche.


- Vous êtes certaine qu'il y a encore quelqu’un ? D'un air un peu gêner, elle reprit. Vous voudriez bien m'indiquer le chemin ? je ne voudrais surtout pas abuser de votre temps.

Retirant ses gants noirs, elle les déposa dans la poche de son manteau qu'elle avait toujours sur les épaules. L'automne pointait le bout de son nez et cela avec ses températures froides. Lentement, Courtney continuait de fixer l'humaine avec envie. Elle du mettre un grand effort pour détourner ses yeux de Rayne. Combien de temps avant qu'elle ne craque ? Bien entendu, il y avait bien longtemps qu'elle ne se laissait plus tenter par ses pulsions, mais sans s'être nourris est ce qu'elle le pourrait encore ? Ses mains maintenant nue, elle serra discrètement l'un de ses poings pour enfoncer ses ongles dans sa peau pâle.

Incertaine, elle recula d'un pas faignant de chercher le bon couloir, en fait c'était surtout pour ne plus se laisser tenter par Rayne. Avec un sourire forcer, mais qui semblait tout naturel, elle entama d’une voix douce.


- Mais.. j'aimerais bien que vous restiez avec moi. J'ai l'impression que vous connaissez cet endroit comme le fond de votre poche. Je me trompe ?

Toujours à une grande distance de l'étudiante, Courtney fit quelque pas en faisant claquer ses talon aiguille sur le plancher. Elle avait besoin de courir, de chasser.. mais ce n'était pas le moment. Courtney tentait de sortir cette idée de sa tête, mais c'était plus fort qu'elle.


Dernière édition par Courtney Beverly le Dim 3 Jan - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Ven 16 Oct - 20:26

Comme Rayne si attendait un peu, Courtney lui demanda de l’aide pour le chemin jusqu’à l’infirmerie principale. Dans un sens elle préféra ça plutôt que de la laisser errer jusqu’à pas d’heure bien qu’elle même fut en retard. Et puis cela rachèterait un peu le fait qu’elle ait menti de façon éhontée, enfin ça ne serait rien si jamais cela se découvrait. Après tout la blonde avait, comme une idiote, donné son véritable nom et prénom et si cette femme parlait de sa venue à l’université de cette gentille étudiante au nom original à James elle était fichue. Lui la reconnaitrait en un clin d’œil tandis que sa fiancée rapporterait ses paroles en précisant bien que la française avait dit ne pas le connaître. La française soupira intérieurement puis se reprit car une fois de plus elle avait mit trop de temps pour répondre à une question simple. D’ailleurs son silence entraina une nouvelle requête de la part de l’infirmière. Rayne sourit et dit.

« Oui à force de se perdre on repère les lieux. On y va alors ! »

L’étudiante accompagna le tout d’un geste de la main indiquant la direction à prendre. Elles auraient pu contourner la bibliothèque mais maintenant que le froid s’était emparée de la ville mieux valait rester le maximum de temps à l’intérieur des bâtiments. Marchant d’un pas régulier à côté de la brune, Rayne lui jeta un œil furtif, elle était vraiment très jolie avec un maintient impressionnant et une démarche gracieuse avec ses talons. La blonde ne mettait que rarement des chaussures à talons car de un elle n’était pas très féminine et parce qu’elle avait peur de tombé si elle montait sur ce type d’échasse. Et surtout le peux de fois où elle faisait des efforts elle se faisait l’impression d’être un clown.

« Ça ne doit pas être tous les jours d’avoir une vie sociale avec les horaires, avoir un poste ici vous changerait la vie. »

Fit remarquer la jeune femme histoire de faire un peu la conversation alors qu’elle les guidait à traves les dédales de couloirs de façon à rester à l’abri. Elle ne tenait pas vraiment à ce que cette femme travaille ici puisque cela la mettrait en danger vis-à-vis de sa petite bourde mais il n’en était pas moins qu’elle savait qu’elle type de vit menait Ethan mais il avait l’air tellement passionné par ça et leurs parents étaient si fière de lui qu’il ne serait venu à l’esprit de personne de lui conseiller autre chose. Tout en marchant Rayne se rhabilla un peu car il leur faudrait traverser la cours en plein courant d’air et la française n’avait aucune envie de tomber malade.

« Enfin je me mêle de ce qui ne me regarde pas… »

Ajouta l’étudiante pour en pas avoir l’air trop curieuse même si au fond d’elle, Rayne mourrait d’envie de savoir qui était exactement cette Courtney et ses rapports avec James. Au pire peut-être pourrait-elle demander à Sam la prochaine fois qu’ils se verraient, il avaient prévus de faire une sortie dans peu de temps mais en cet instant cela lui paraissait une éternité.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Courtney Beverly
    Never say Never

avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Identity : Pfff les humains c'est compliquer
What about me ? : Une Vampire sans peur et sans limite... Help me to learn the word love.
My Power : Transformer ou effacer vos souvenirs.
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
100000/100000  (100000/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Ven 23 Oct - 2:40

( dsl je sais qu'il est court )

Courtney marchait se concentrant du mieux qu'elle pouvait pour ne pas sauter sur cette humaine qui marchait si près d'elle. Sa proximité l'énervait et la vampire craignait de perdre son control. Respirant lentement, elle tentait de ce concentrer du mieux qu'elle pouvait sur les paroles de l'étudiante pour ne pas paraître suspecte en étant trop silencieuse. Elle la laissa terminer et voyant qu'elle s'habillait pour sortir dehors, Honey reboutonna son manteau lentement.

Une fois de plus, l’infirmière devait mentir. Jamais, elle ne pouvait se laisser tenter par la vérité et ainsi mettre sa race en péril. Les seuls avec qui elle pouvait vraiment échanger sans se retenir était les vampires, mais ici a Londres, elle connaissait seulement le docteur Cullen et ils ne parlaient pas beaucoup. Leur conversation se résumait aux politesses d’usage et a de courte information sur leur patient qu’ils traitaient parfois ensemble. La vampire sortit le travail de son esprit et toujours avec un sourire adorable, répondit à la jeune étudiante.


- Mais non, vous faite bien de donner votre avis. De toute manière, vous avez parfaitement raison, un poste ici me faciliterait la vie. Les horaires instables de l'hôpital commencent à devenir lourd. Menti-t-elle.

Seul le bruit de ses escarpins résonnait dans le couloir désert. Courtney se dépêcha à ouvrir la porte qui se trouvait maintenant tout près d'eux et la tint pour la jeune étudiante. Une fois celle-ci dehors, elle la suivit en se concentrant sur les autres odeurs environnantes.Combien de temps mettrait-elle encore a se rendre à cette infirmerie ? Courtney avait de moins en moins de patience et ne voulait surtout pas se laisser tenter. Elle ne pouvait pas non plus disparaître comme ça.

Lentement, ils marchèrent, l'air froid venant les envelopper de son manteau glacial. Courtney frissonna des pieds à la tête, il fallait se contrôler se répétait-elle. Même si Richard lui avait toujours dit le contraire en lui assurant que c'était bien de se laisser gagner par ses pulsions, Courtney, elle, refusait d'écouter se conseil écoeurant.

Rayne ouvrit la bouche pour briser le silence et lui dit quelque chose, mais cela lui prit un moment avant d'en comprendre le sens. Plissant les yeux pour comprendre le reste de la phrase, elle la laissa continuer, gardant une oreille attentive.


Dernière édition par Courtney Beverly le Dim 3 Jan - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Mer 28 Oct - 0:52

Rayne aurait pu se maudire pour n'avoir que pensé sa phrase. Non seulement elle mentait à la probable petit amie de James mais en plus elle lui avait donné une idée que la jeune femme n'aurait peut-être pas eu seule. Cette fois elle était fichue, si jamais elle croisait les tourtereaux ensemble elle pourrait dire adieux à son amitié avec l'historien et à plus. Bien que pour le moment elle ne puisse définir avec précision ce fameux 'plus'. Jamais auparavant ou alors vaguement elle n'avait pensé à quoique ce soit de romantique avec le brun mais les révélations de cette femme avait provoqué un pincement sournois au fond de son cœur, et ce dernier était plutôt désagréable dans le sens de perturbant.

« Oui je comprends »

Répondit-elle simplement en passant la porte que Courtney lui tendait. Pour être aimable la blonde aurait pu cité son frère qui travaillait aussi à l'hôpital mais c'était encore prendre le risque d'être découverte en mettant l'infirmière en contact avec Ethan. Qui chez les Davis n'avait pas entendu parler de monsieur Whyte, le professeur d'histoire tant apprécié de la française. Décidément le destin était contre elle ce soir-là, quelle idée stupide elle avait eut de trainer à la bibliothèque. Les deux femmes traversèrent le parvis en silence jusqu'à atteindre l'autre bâtiment. Cette fois ce fut à l'étudiante d'ouvrir la porte pour son interlocutrice et elle regarda l'heure sur sa montre au passage.

« Vu l'heure je pense qu'on peut directement aller aux bureaux pour attraper l'infirmière de garde. »

Car évidement tout le reste du corps médical de l'université était déjà rentré chez eux pour profiter de leur famille, et lorsque Courtney y travaillerait aussi elle pourrait tranquillement rentrer voir James et ils feraient tous ce que font les couples normaux. Cette pensée fit remonter une vague de colère dans l'étudiante et ce sentiment l'énerva encore plus. Vraiment toute cette situation la troublait beaucoup trop pour son propre goût. Avançant toujours dans les couloirs qu'elle connaissait désormais par cœur, Rayne tenta de dissiper ses émotions mais aucun mots ne sortit plus de sa bouche pendant un moment. Puis finalement alors que la porte était en vue la française décida de desserrer les dents.

« Par contre je ne sais pas si il y aura quelqu'un pour votre demande, mais ils prendront surement vos coordonnées. »

Rayne développait des envies de meurtres contre elle-même pour avoir osé encourager cette femme sublime à fréquenter son territoire, d'accord elles n'étaient pas en guerre mais au moins sur le campus James n'était qu'à elle et si cette Courtney se révélait vraiment être sa fiancé alors non seulement la blonde ne le verrait plus en dehors mais en plus elle devrait se surveiller à la fac, et comme une idiote elle encourageait se dénouement. Reine des truffes à votre service. Pourtant malgré cela la blonde afficha un sourire à toute épreuve ne souhaitant pas laisser transparaitre la moindre émotion.

« Voilà on est arrivé. »

Fit-elle en désignant une porte un peu entrouverte. Toujours tiraillée entre sa colère et sa jalousie sans oublier sa curiosité Rayne laissa sa phrase en suspend et attendit de voir si Courtney allait partir ainsi ou continuer encore un peu leur conversation plutôt plate.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Courtney Beverly
    Never say Never

avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Identity : Pfff les humains c'est compliquer
What about me ? : Une Vampire sans peur et sans limite... Help me to learn the word love.
My Power : Transformer ou effacer vos souvenirs.
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
100000/100000  (100000/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Sam 7 Nov - 0:23

Courtney lui souria doucement, quand Rayne lui ouvrit la porte, la laissant passer la première. L'infirmière hocha la tête quand celle-ci lui parla, l'air visiblement ailleurs. La vampire avait laisser un message à James quand ils s'étaient rencontrés. Elle lui avait écrit qu'il pourrait venir la voir a l'hôpital s'il en avait envie. Seulement, Courtney ne l'avait pas vue, ce n'était pas de l'impatience qui l'animait, mais plutôt de l'inquiétude. Courtney voulait savoir si son abruti de frère avait vendu la mèche ou s'il avait gardé le tout pour lui. Elle était venue à l'université pour en avoir le coeur nette. Maintenant il ne restait plus qu'à le trouver s'il était encore ici. Dans le cas contraire, elle devrait attendre patiemment qu'il vienne la voir, si, bien entendu, il le souhaitait toujours.

Ce fut l'odeur de Rayne qui la ramena au présent. Délicieuse, ce parfum de sang la fit frissonner d'envie. Pendant une seconde, elle s'imaginait mordre l'étudiante et la vider de son sang. Courtney se reprit et serra les dents, tout en se demandant ce qui lui avait pris. C'était bien la première fois que la tentation était si forte, mais elle se devait de ne pas céder. La vampire n'avait pas trop compris ce que la jeune femme lui avait dit, la seule chose qu'elle avait retenu c'était les mots Prendront et coordonnées. Courtney haussa les épaules comme ci cela ne la dérangeait pas et força un sourire. Honey avait beaucoup de talent pour faire croire à son entourage que tout allait toujours bien, mais si tout le monde savait.. au fond, ce n'était pas du tout le cas.

Courtney continuait de marcher en déboutonnant de nouveau son manteau. Elle passa sa main ganter dans ses cheveux et regardait discrètement l'étudiante qui semblait très tendue. Est-ce que c'était sa faute ? Son silence ? Peut-être est-ce que c'était parce qu'elle était en retard à cause d'elle. La vampire se sentit un peu mal pour la jeune femme. Celle-ci la tira de ses penser en lui annonçant qu'elles étaient arrivées. Courtney pensait que l'étudiante partir maintenant qu'elle l'avait menée a l'infirmerie, mais a sa grande surprise, celle-ci ne bougea pas d'un poil. La vampire se mordilla l'intérieur de la joue, Rayne attendait-elle qu'elle dise quelque chose. Ne laissant rien paraître de son malaise et faisant fit de l'odeur exquise qui la tentait de plus en plus, elle serra discrètement le poing. Pivotant sur elle-même pour faire face a Rayne, elle penche la tête de coter d'un air amuser qui semblait bien réaliste.


- Merci de votre aide Miss Davis, sans vous, je me serrais perdu dans tous ses couloirs. Cette Université peu être fière de ses élèves s'ils sont tous comme vous. Je ne tiens point à vous retenir plus longtemps, vous avez fait beaucoup déjà et avec l'heure qu'il est, vous avez mieux à faire que bavarder avec une inconnue. Seulement.. une dernière chose.

Courtney pausa ses yeux couleur Émeraude dans ceux de Rayne. D'une voix toujours aussi douce, elle reprit.

Vous êtes bien certaine que vous ne connaissez pas un professeur d'histoire qui se nomme James Whyte ?

Courtney ne quittait pas des yeux la jeune femme. Sa réponse de tout à l'heure, ne l'avait pas convaincu. La vampire avait cette impression étrange qu'on lui mentait et elle espérait que pour une fois elle avait tort. Il est vrai qu'Honey avait hâte de voir cette humaine partir, mais elle voulait être certaine. L'appel devenait de plus en plus fort et le cou de Rayne si tentant. Courtney ne voulait pas commettre d'acte qu'elle pourrait regretter, mais sa curiosité était plus forte. Serrant cette fois le poing de plus en plus fort, elle ne se souciait plus du tout d'être discrète ou non, il fallait qu'elle se retienne.


Dernière édition par Courtney Beverly le Dim 3 Jan - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Mer 11 Nov - 20:18

Rayne nota le léger temps de réflexion qu’avait prit Courtney pour lui répondre, comme si celle-ci avait réfléchit à ce qu’elle devait dire. Mais finalement elle la remercia et la blonde crut qu’elle allait pouvoir partir après avoir été complimenté mais ce fut à l’infirmière de laisser sa phrase en suspend. La française sentit son cœur palpiter un peu plus fort, qu’allait-on pouvoir lui demander et pourquoi avait-il fallut qu’elle se montre aimable avec une femme qu’elle détestait avant même de la connaître réellement. En même temps l’étudiante n’avait pas envie de faire plus ample connaissance et ne voulait plus qu’une chose fuir le plus vite possible. Mais la brune ne lui en laissa pas le temps et ramena James sur le tapis. Rayne la détesta encore plus, elle lui avait déjà dit non une fois, pourquoi insister. Du tac au tac elle répondit.

« Non je suis désolée, je ne suis pas en Histoire alors j’aurai du mal à en connaître les professeurs. »

Un petit sourire s’afficha sur son visage. Rayne ne se serait jamais cru capable de mentir ainsi. Bien sur elle s’ne voulait toujours et se disait bien que si cette femme était réellement la fiancée de James elle le paierait surement très cher. D’ailleurs Courtney insistait peut-être parce que le nom de Rayne Davis ne lui était pas inconnu et gentiment elle offrait à la jeune femme une chance de revenir sur son mensonge et de se repentir. Toute ses pensées la contrariait mais elle ne pouvait tout de même pas se ridiculiser à changer d’avis toutes les 5 minutes.

Malgré son mal aise la blonde soutint le regard de l’infirmière et sentit soudain une vague de chaleur l’envahir, jusqu'à se sentir mal. Instinctivement elle porta la main à son cou et se laissa tomber en arrière contre le mur. Rayne se souvenait avoir déjà ressentit cette chaleur mais à un moindre degré, lorsqu’elle se trouvait en compagnie d’Alice ou avec se jeune homme de l’arrêt de bus. Mais cette fois la chaleur qui l’envahissait était dérangeante et la blonde se trouvait au bord de l’évanouissement. Sa main défit son écharpe et ouvrit le haut de son manteau dans l’espoir d’attraper une brise froide qui ferait descendre sa température. La française lutta de toute ses forces pour se redresser et ne pas paraître faible devant la brune. Elle passa une main sur son front et tenta d’ignorer sa tête qui tournait.

« Je pense que vous devriez frapper, personne ne va deviner que nous somme dehors. »

Cela n’avait rien à voir avec son mal aise mais Rayne ne pensait plus qu’à rentrer chez elle. Elle avait surement attrapé froid ou quelque chose comme ça mais si Courtney avait autant l’esprit du médecin que son frère cette dernière ne risquait pas de la laisser repartir alors qu’elle avait vu la française manquer de s’écrouler. Déjà la bonde n’aimait pas faire preuve de faiblesse et gardait des distance aussi pour cette raison mais l’être devant cette femme lui était encore plus insupportable. A croire qu’on la punissait pour son mensonge éhonté.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Courtney Beverly
    Never say Never

avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Identity : Pfff les humains c'est compliquer
What about me ? : Une Vampire sans peur et sans limite... Help me to learn the word love.
My Power : Transformer ou effacer vos souvenirs.
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
100000/100000  (100000/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Jeu 19 Nov - 3:27

Courtney se contenta de lui sourire gentiment quand elle lui dit qu'elle ne connaissait pas de professeur d'histoire. La vampire perçus la jeune femme se coller contre le mur, comme pour se retenir, puis enlever son écharpe. À son teint, elle se doutait que cette jeune femme ne se sentait pas bien. Courtney ne pouvait se résoudre à l'approcher, ne voulant pas la mordre. Sa soif commençait à prendre le dessus sur sa raison et elle savait que c'était une question de 30 minutes avant qu'elle ne saute sur l'étudiante. Elle lui parla et Courtney hocha la tête. Certes, si elle ne cognait pas, ils ne pourrait savoir qu'ils étaient là. La jeune femme toqua à la porte, tout en ne lâchant pas des yeux Courtney. Serrant les dents, elle prit une grande inspiration pour se calmer. Lentement, elle ouvrit la bouche et lui demanda d'un air très inquiète.

- Mademoiselle, vous ne vous sentez pas bien ?

L'infirmière n'eut pas le temps de rajouter autre chose que la porte s'ouvrit rapidement. Une chance qu'elle n'était pas adosser a celle-ci pensa-t-elle. Courtney souria a la femme et lui dit d'une voix toute simple.

- J'aimerais prendre un formulaire pour devenir infirmière en ses lieux.

Baissant le ton de sa voix, elle ajouta avec sérieux.

- Je crois que cette jeune femme ne se sens pas très bien, malheureusement, je dois retourner a l'hôpital, vous pensez pouvoir vous en occuper ?


La dame parut tout d'abord offenser par les paroles de Courtney, comme si celle-ci insinuait qu'elle ne pourrait pas y arriver toute seule. En fait, c'est un peu ce que la vampire avait voulu dire et puis, elle s'en voulait de laisser Rayne ici, alors qu'elle aurait pu l'aider. Seulement, avec les idées brouiller et une envie plus que forte de boire son sang, elle ne l'aiderait pas fort fort. La petite dame entra de nouveau dans l'infirmerie et Courtney fit signe d'entrer a Rayne. L'infirmière entra après l'étudiante. Lentement, elle se dirigea vers la dame qui poussa un cri de victoire en sortant un paquet de feuilles. Courtney écarquilla les yeux et força un sourire en prenant le paquet que lui tendit la femme. La vampire serra les dents en s'approchant d'elle et recula rapidement. Avec ses deux humaines dans la même pièce la tête commencer a lui tourné sérieusement. L'option de boire du sang humain lui semblait de plus en plus attirante en cet instant. Ce ressaisissant, elle souria aux deux dame, puis s'approcha de Rayne.

- Je ne peux malheureusement pas rester, mais je te laisse entre de bonne main.

Courtney fit une pause puis repris en décidant de lui conter un mensonge.

- Je dois de nouveau me rendre à l'hôpital, tu ne m'en veux pas trop de t'abandonner ici ?

Courtney lui adressa un sourire et attendit patiemment sa réponse, essayant de se contrôler du mieux qu'elle le pouvait. La vampire serra la petite pile de feuille contre elle, ainsi que son sac à main.


Dernière édition par Courtney Beverly le Dim 3 Jan - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Mer 25 Nov - 20:18

Rayne força un sourire sur ses lèvres pour éviter que Courtney ne s’attarde trop sur son cas. Qu’elle prenne ce satané formulaire et qu’elle parte. Encore une question sur James et la blonde avouerait toue la vérité ce qui n’arrangerait pas ses affaires et surtout la chaleur qui semblait provenir de son pendentif lui brulait presque les chairs, seulement elle n’allait pas commencer à se dévêtir et à l’ôter comme ça au milieu du couloir. La brune frappa à la porte de l’infirmerie sans la quitter du regard. Une femme ouvrit, elle était châtain avec de grands yeux noisette et ne devait pas avoir plus de 40 ans. Elle portait un tailleur sous sa blouse d’infirmière et un badge indiquait son nom. La nouvelle venu sembla étonnée par les mots de Courtney car oui là aussi Rayne avait mentit on pouvait bien sur demander un formulaire mais la plus part du temps il fallait passer des concours pour travailler dans les universités, à moins d’avoir un excellent cv. Et bien sur comme la française n’avait pas de chance Courtney en avait probablement un très brillant.

L’infirmière qui était plutôt petite leur fit signe d’entrer lorsqu’on lui fit remarqué l’état de l’étudiante. Ne voulant pas paraître encore plus faible Rayne mit tout sa volonté à se mettre bien droite et avançant à un peu lent mais assuré. L’infirmière se dirigea vers un meuble à archive et commença à fouiller à peine perturbé par une possible malade sur les bras. Dans un sens la blonde préférait cela à voir tout le monde s’affairer autour d’elle. Refusant de jouer celle en mauvaise santé la française préféra la chaise du bureau au lit qui se trouvait dans un coin. La brune prit les papiers qu’on lui tendait et demanda ensuite par deux si elle pouvait laisser Rayne toute seule. Cette dernière se retint de hurler de joie à cette libération mais elle savait être polie, de même elle espérait que cette candidature n’aboutirait jamais et ça non plus elle ne pouvait pas le dire.

« Oui oui ça va aller, un verre d’eau et je serais en pleine forme. »

L’étudiante ajouta un sourire pour renforcer son propos mais elle-même n’était pas convaincue. Il fallait dire que son collier continuait de lui mordre la peau et Rayne se trouvait à deux doigts de la crise d’hystérie. Pourtant elle ne put s’empêcher d’ajouter une phrase.

« Mais vous ça va aller ? Vous n’allez pas vous perdre ? »

Pour une fois la blonde aurait aimé ressembler un peu plus à son frère Martin et être un peu moins gentille. Mais elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter, cette femme allait probablement se perdre dans les couloirs et Rayne s’en voulait toujours de lui avoir menti ainsi les yeux dans les yeux. Ce n’était pas son genre et il fallait croire qu’on lui montrait de façon peu subtile qu’il ne fallait pas continuer dans cette voie. L’infirmière qui avait entendu un peu la conversation lui tendit un verre d’eau ainsi qu’une aspirine. L’étudiante prit le cachet et le goba avant de vider le verre d’une traite. Le feu qui lui vrillait les entrailles ne cessa pas mais au moins elle pourrait faire croire que si.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Courtney Beverly
    Never say Never

avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Identity : Pfff les humains c'est compliquer
What about me ? : Une Vampire sans peur et sans limite... Help me to learn the word love.
My Power : Transformer ou effacer vos souvenirs.
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
100000/100000  (100000/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Sam 5 Déc - 14:53

Courtney fut bien surprise d'entendre l'étudiante lui demander si elle n'allait pas se perdre. La vampire lui adressa un doux sourire, se retenant de sauter sur l'humaine, car pour la première fois de sa vie de vampire, elle désirait boire son sang. Lentement, elle secoua la tête. passant sa main dans ses cheveux bruns pour se calmer. Elle avait de plus en plus hâte de se retrouver dehors. Honey s'imaginait déjà le carnage qu'elle pourrait faire dans quelque minute, bien qu'elle ne le souhaitât pas, parfois l'instinct reprenait le dessus, même si la créature en question avait beaucoup de volonté. La vampire pausa ses yeux dans ceux de la blonde et lui répondit avec un demi-sourire.

- J'ai une bonne mémoire, je devrais m'en sortir sans votre aide.

La vampire reboutonna doucement les boutons rouges de son long manteau noir. Toujours avec son sourire, elle inclina un peu la tête, puis se dirigea vers l'infirmière. Courtney l'amena à l'écart pour que l'étudiante ne les entend pas. Tenant toujours fermement les papiers d'inscription, elle fixa l'infirmière. Cette femme n'aurait sûrement pas tenu bien longtemps dans un hôpital, mais elle faisait sans doute un excellent travaille dans cette université. Doucement, Courtney lui chuchota.

- Ne la laissez pas partir tout de suite, assurez-vous qu'elle parte seulement quand elle ira mieux. Faite lui une série d'examen pour la tenir tranquille. Pression, température et tout le tralala.

Courtney fit mine de remercier l'infirmière, puis se dirigea tout doucement vers la porte. La vampire salua une dernière fois Rayne. Elle passa la porte, puis se mit à courir, le bruit de ses escarpin retentissant dans tout le couloir désert. La vampire usa de ses sens pour s'y retrouver, puis accéléra sa course, puisqu'elle était plus loin de l'infirmerie. Usant de ses pouvoirs de Vampire, elle courait à vive allure dans les couloirs pour se rendre le plus rapidement possible à l'extérieur.

En quelques minutes, elle trouva la sortie, Courtney poussa la porte et vérifia qu'aucun humain n'était dans les parages. La vampire lâcha les documents qu’elle tenait dans les poubelles. Elle ne souhaitait pas devenir infirmière à l’université, elle ne voulait surtout pas jouer dans les plats de bande de James. N'ayant pas une seconde à perdre, elle devait se rendre dans les bois, car elle ne voulait pas mordre un innocent. Reprenant sa course avec ses pouvoirs, elle prit la direction de la forêt.


Dernière édition par Courtney Beverly le Dim 3 Jan - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   Mar 8 Déc - 22:19

Rayne fut quelque peu déçue de la réponse de Courtney comme en fait elle se rendait compte qu’elle aimerait que cette dernière se perde, et pour un long moment. Mais c’était aussi un soulagement, elle allait partir et la blonde pourrait reprendre son souffle et ne plus faire attention à chacun de ses mots. Elle lui sourit et hocha vigoureusement la tête comme si elle allait parfaitement bien et que cela lui faisait plaisir que l’infirmière ait pu retenir le chemin. Elle se rhabilla et parti ensuite s’adresser à l’infirmière de l’établissement. La française aurait aimé une super ouïe pour savoir ce qu’elle pouvait bien lui raconter mais ce n’était pas le cas. Elle essuya la sueur qui perlait sur son front et profita de ne pas être le centre d’attention pour tenter de se calmer. Avec le froid qu’il faisait dehors elle trouait le moyen d’être en nage, elle aurait presque pu s’appeler Sam pour le coup. Rayne fit un signe de main à Courtney lorsque celle-ci la salua en quittant la pièce. Apres une minute elle lâcha un gros soupir de soulagement et remarqua l’infirmière qui la fixait d’un sale œil.

« Alors ma belle on se remet de ses émotions ? »

« Oui oui ça va je vais pouvoir rentrer. »

Et c’était vrai. L’étudiante de sentait soudainement beaucoup mieux. Elle pouvait sentir la chaleur qui lui enflammait l’intérieur baisser doucement mais surement d’intensité. Probablement que la pression de son mensonge disparu son corps cessait de lui dire comme c’était mal. Mais il ne fallait jurer de rien.

« On va quand même prendre ta température pour être sur que tu peux partir toute seule. »

Rayne n’eut d’autre choix que d’ouvrir la bouche pour que le thermomètre fasse son travail. C’était agaçant, on aurait dit qu’elle était redevenue une gamine qui a besoin d’être chouchouté. Comme si le fait que le possible petit ami de James soit une bombe sexy et mature, lui rappelant comme elle n’était qu’une petite étudiante insignifiante et toujours en pantalon. L’appareil bipa et l’infirmière regarda le résultat l’air peu inspiré.

« Hum c’est élevé tout de même… »

« Ecoutez, ça va aller, mon frère aîné est médecin et je dois justement le rejoindre, je l’appelle si vous voulez. »

Ce détail n’était pas vrai et la blonde espérait que son coup de poker marcherait. C’était encore un mensonge mais celui-là lui rendrait service autant qu’à cette femme. Ni l’une ni l’autre n’avait envie de passer la nuit là pour rien. Et puis elle sentait déjà que sa température corporel revenait à la normale, le petit courant d’air qui passait par la porte ouverte ne lui faisait pas du bien ni ne la glaçait, il était juste froid. L’infirmière parue convaincue et lui fit signe de partie. Rayne ne se le fit pas dire deux fois, elle se leva rapidement et prit la porte sans un regard en arrière. Une fois dehors la française prit le temps de respirer un bon coup pour se remettre de toutes ses émotions. Revoir son professeur n’allait pas être facile mais tant qu’il était entouré d’élève il ne pourrait rien lui dire, il ne restait plus qu’à espéré qu’l ne veuille pas un tête-à-tête de si tôt. Les idées claires, Rayne repartit vers sa voiture à l’autre bout du campus. Cette soirée avait été des plus étranges et la jeune femme n’avait aucune envie que ce genre de chose ce reproduise. Tracasser par la suite des évènements, elle montant au volant de sa M6 et démarra. Un petit détour par le salon de thé de Sarah ne lui ferait pas de mal, rentré chez elle tout de suite ne la tentait pas trop. Distraitement elle alluma l’autoradio et une chanson relativement ancienne résonna dans l’habitacle : Vampire Heart.

[TERMINE]

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la lune pointe le bout de son nez ! [ Rayne Davis ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la Lune et Vénus sont de sorties..
» Quand la lune se cache.
» Le défi de Masirene: " Quand la lune est tombée du ciel"
» [ANDROID] Le Sense 5.5 pointe le bout du nez...
» [Depths Dolls] Une lapinette pointe le bout de son nez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤} New Moon, New Life :: 
¤} Londres ¤ Centre Ville
 :: ¤} Oxford :: ¤} Oxford University
-
Sauter vers:  

Forum jumelé :
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit