¤} New Moon, New Life

Que s'est-il réellement passé après Fascination ? Bella est-elle retournée à Forks ?
Vous le saurez en entrant ici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un beau matin chez les Cullen

Aller en bas 
AuteurMessage
Esmée Cullen
¤} Je Cherche Encore Ma Voie !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 30
What about me ? : ¤} //
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Un beau matin chez les Cullen   Mar 6 Avr - 20:55

Aujourd'hui, Esmée s'est levée de bonne humeur et pleine d'entrain. Enfin, « levée » n'est pas vraiment le terme approprié puisque étant une vampire, elle ne dort pas! Esmée a passé la nuit sur la restauration d'un très beau tableau italien du 16 ème siècle et a enfin terminé. Il est destiné à un très riche collectionneur qui la paye une fortune afin qu'elle finisse le travail le plus vite possible – ce qu'elle n'a aucun mal à faire étant donné qu'elle ne dort pas et peut, ainsi, y consacrer ses nuits. Ce vieux bonhomme court sur patte qui ne cesse de l'appeler pour savoir où en est la restauration! Mais Esmée lui pardonne car elle reconnaît en lui le bon goût d'un artiste en matière de peinture. En effet, le tableau est d'une extrême beauté, plein de couleurs vives et chaleureuses et qui respire la joie. La joie de la mère face à son enfant qui vient de naître, son enfant si attendu, et mêlé au soulagement de la délivrance de cette longue grossesse. Les joies et les peines de la grossesse, Esmée ne les connaitra plus jamais, mais la joie de voir ses enfants vivre, celle là, elle l'a connait et ne peut plus s'en passer.
C'est cela qui a mis Esmée de si bonne humeur: finir la restauration d'un si beau tableau. Car, bien sûr, un travail qui s'allie au loisir, ce n'est que du bonheur!
Ce matin là, donc, Esmée sort de son atelier le sourire au lèvre et en poussant la chansonnette. Elle croise Carlisle et lui dit bonjour sur un air enjoué. Celui-ci ne manque pas de le lui faire remarquer et Esmée lui explique pourquoi: désormais, les coups de téléphone de M.Smith cesserons.
« Enfin! » répond un Carlisle soulagé, la patience des vampires de la maison commençait à s'effriter.
C'est alors que l'on sonne à la porte. Esmée echange un regard avec Carlisle.


« Tu attend de la visite mon chéri? »
« Non, je ne sais absolument pas qui cela pourrait être. »
« Il est encore tôt! Je vais voir ça. »

Esmée se dirige donc vers la porte d'entrée et l'ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Lark
¤} Je Cherche Encore Ma Voie !
avatar

Nombre de messages : 22
What about me ? : ¤} //
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Un beau matin chez les Cullen   Mer 28 Avr - 15:21

Devant l'entrée se tenait une jeune femme que Madame Cullen n'avait jamais vue. Il était vrai qu'elles ne s'étaient jamais rencontrées, étant donné que les seuls Cullen que Juliet avait jamais approchés étaient les enfants, au lycée. La jeune femme ... Pouvait-on réellement la qualifier de cette manière ? N'importe quel mortel vous aurait dit qu'on aurait très bien pu ajouter un tas d'autres qualificatifs, pour rendre hommage à sa beauté sans pareille, ou à l'aura de gentillesse qui émanait d'elle en plus de son charisme. Pour les immortels ou les initiés ... Ils vous auraient dit qu'il s'agissait d'une vampire. D'apparence, elle avait 18 ans, bien propre sur elle, souriante, charmante ... Rien à redire. Ses moindres mimiques pouvaient être prises pour humaines. Elle respirait la confiance en elle, chacun de ses mouvements était parfaitement calculées. On aurait u dire qu'elle avait des siècles d'existence pour parvenir à une telle maîtrise. Elle ne frissonnait pas au contact des passants qui la frôlaient de temps à autre. Et, mieux que tout, ses yeux ne trahissaient aucune faim. Ils avaient gardé la couleur grise qu'ils avaient quand elle était humaine. Oui, et ils seraient sans doute impressionnés de savoir qu'en réalité elle n'était transformée que depuis quelques années. Un self control des plus impressionnants, n'est ce pas ? Mais elle avait tout donné dans cette bataille contre elle-même, contre sa nouvelle nature. Tout pour cet instant. Ou en tous cas, pour celui qui allait suivre dans un futur plus proche que jamais.

En effet, ce n'était pas à Madame Cullen que Juliet venait rendre visite. Ni à Emmett, avec qui elle s'était pourtant bien entendue lors des entraînement de l'équipe de natation qu'il avait rejointe. Non, celui qu'elle voulait voir, c'était Jasper. Jasper. Rien qu'à ce nom, elle sentit tous ses membres la picoter très doucement. Cela faisait tellement longtemps qu'elle voulait le revoir ... Depuis ce baiser, qui lui avait semblé comme volé lors de leur ultime répétition. Chaque seconde passée depuis n'avait été qu'une demande de le revoir, qu'un appel au secours d'une âme qui avait perdu toute raison de vivre. Jusqu'à ce qu'elle se fasse transformer. Là, elle avait repris espoir. Et s'était entraînée à devenir parfaite. LA vampire dont tout le monde rêverait. Tout le monde, même lui. En fait, surtout lui. Depuis qu'il avait passé le seuil de sa classe de littérature il y avait cinq ans de cela, elle savait qu'elle ne serait amoureuse qu'une fois. Et que cette fois, c'était celle-ci. Alors ... Mais il fallait qu'elle sorte de ses pensées.

Un sourire illumina son visage alors qu'elle s'adressait à Esmée:


Bonjour, vous devez être Esmée ? Je m'appelle Juliet ... Je suis une amie de Jasper.

Avait-elle entendu parler d'elle ? C'était probable, étant donné que les Cullen avaient quitté la ville après leur baiser ... Un peu nerveuse, si son coeur l'avait pu, il aurait sans doute battu la chamade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmée Cullen
¤} Je Cherche Encore Ma Voie !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 30
What about me ? : ¤} //
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Un beau matin chez les Cullen   Jeu 29 Avr - 0:10

*Étrange *

C'est la première pensé d'Esmée en voyant qui a sonné à la porte de si bon matin. Elle se retrouve devant une magnifique jeune fille à l'air tout à fait normal avec ses yeux gris, son attitude décontracté et son visage enjoué qui inspire la sympathie. Mais quelque chose en elle chiffonne Esmée. Elle prends une seconde pour étudier la nouvelle venue d'un air critique sans trop avoir l'air d'hésiter de peur d'être impoli. Elle remarque sa peau très pâle, sa beauté incommensurable et...Et puis elle comprends soudain: malgré son allure d'humaine à première vue, cette fille ne l'est pas. Impossible qu'elle le soit puisque sont cœur ne bat pas. Esmée n'entend aucun son, hormis son souffle, venant de sa poitrine. Mais c'est yeux sont gris et non rouge sang ou or comme tout ses semblables. Et ce ne sont pas des lentilles.

*Cette jeune vampire à quelque chose de spéciale.*

A ce moment, un sourire illumine le visage de la jeune fille et Esmée ressent toute la sincérité et la joie qui émane de la visiteuse. Celle-ci s'empresse de saluer:

« Bonjour, vous devez être Esmée? Je m'appelle Juliet...Je suis une amie de Jasper. »

Apparemment, celle-ci la connait déjà.
Hum...Un salut, un appel familier par son prénom et une présentation d'elle même et de ses rapports avec la famille Cullen dans la même phrase. Cette jeune fille semble troublé, ou plutôt impatiente.


« Juliet »

Ce nom raviva quelque chose dans la mémoire d'Esmée. Elle l'avait presque oublié depuis ce qui s'était passé avec l'arrivée de Bella. Mais elle se souvenait. Un regrettable incident, lorsqu'ils étaient installés à New York avant Forks, qui avait réussit à mettre Alice folle de rage. Toute la famille Cullen en a entendu parler évidemment. Quand Alice se met en colère, elle ne fait pas semblant malgré son air habituellement jovial.
A l'époque, c'était une jeune fille du nom de Juliet qui avait presque réussit à faire tourner la tête de Jasper. Celui-ci avait encore bien du mal à contrôler sa soif et le sang de la jeune fille était par trop attirant. De plus, il avait l'air intéressé par elle de manière différente. Alice entrevoyant des futurs possibles qui ne lui plaisait absolument pas s'ils continuaient de se fréquenter et dans l'intérêt de tous – certains étant beaucoup trop sanglant – afin de protégé notre famille, nous avons décidé de déménager.
Aujourd'hui, il semble que les choses ont changé, ou plutôt que Juliet a changé. Esmée sens que cela va bouleverser leur paisible vie de famille … une énième fois. Désormais, elle est devenue une vampire.


*Comment cela est il arrivé? *

C'est une question qui intrigue beaucoup Esmée et elle décide donc d'en savoir plus. Mais pas maintenant. Fidèle à elle même, Esmée ouvre grand la porte pour faire entrer son invitée. La politesse avant tout!

« Oui, j'ai entendu parlé de toi. Entre, je t'en prie. Jasper est absent mais nous pourront discuter. » dit-elle en souriant.

Et tout à coup, Esmée est sincèrement désolé pour la jeune femme. En quittant New York, elle avait espéré que cela aurait garantit à Juliet un avenir meilleur, et à présent, elle se rend compte que non. Bien au contraire. La voilà devant elle, transformée en vampire. Une vague de tristesse passe sur sont visage, mais Esmée se reprend car la jeune fille semble aller bien malgré tout; elle semble même ….heureuse?
* Nous allons voir. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Lark
¤} Je Cherche Encore Ma Voie !
avatar

Nombre de messages : 22
What about me ? : ¤} //
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Un beau matin chez les Cullen   Jeu 29 Avr - 19:04

Juliet buvait, enregistrait chaque information comme si elle avait été pur miel et parole d'Evangile. Tout ce qui avait trait de près ou de loin à Jasper lui était cher, précieux, et elle voulait se gorger de son univers. Elle avait conscience que c'était une obsession et une folie sans pareilles, mais elle n'avait plus que ça depuis qu'il s'était emparé d'elle. Cependant, cela ne l'empêchait pas d'analyser la situation avec lucidité et perspicacité, elle n'était pas de ses adolescentes sans cervelle se pâmant devant le t shirt abandonné de leur idole ou le chewing gum à moitié mâchouillé. Non. Elle avait sous les yeux la mère de Jasper. Mère adoptive, préciseraient certains, mais, d'après ce que ses « parents adoptifs » à elle lui avaient dit, c'était tout comme. Une femme magnifique. Comme l'étaient tous les vampires, mais Juliet était prête à parier qu'Esmée était déjà une humaine sublime. Tout en elle respirait la gentillesse, et l'amour maternel. Le coeur de la vampire se serra légèrement. Pour attentionnée qu'ait été Faith, elle était persuadée qu'elle ne l'avait jamais aimée comme sa propre fille. Ils cherchaient quelqu'un pour compléter leur trio, et non pour fonder une véritable famille. Un foyer, un véritable foyer, voilà ce qui lui avait sans doute le plus manqué après sa transformation. Et ce qu'elle voyait d'Esmée lui plaisait, et la remuait, tout doucement. Lui rappelant la famille à laquelle elle n'avait plus droit. Et qu'elle ne retrouverait sans doute jamais. Elle se mordilla doucement la lèvre. Il ne fallait pas qu'elle se laisse aller à tant de sentimentalisme. Et il y avait surtout un autre facteur: elle n'était pas seulement la mère de Jasper. Mais aussi celle d'Alice.

Alice. Juliet n'avait jamais vraiment été haïe dans sa vie. Oh, bien sûr, il y avait eu des jalousies de gamines, qui enviaient sa poupée, les filles, au lycée, qui jalousaient le succès qu'elle avait avec les garçons, ce genre de chose. Mais de la haine, de la haine à l'état pur, jamais. En même temps, elle n'avait jamais discuté avec elle, donc elle ne pouvait l'assurer avec précision. Mais les regards noirs qu'elle lui jetait lui faisaient froid dans le dos. Et pourtant … pourtant, c'était avec elle que Jasper était. Et pour l'éternité, ça, elle l'avait appris après. Mais même à l'époque, elle avait vraiment l'impression que c'était sans espoir. Jasper et Alice semblaient tellement soudés, engagés l'un envers l'autre qu'elle n'avait jamais pensé qu'un jour elle serait une menace, un danger, ou qu'elle pourrait se mettre entre eux deux. Et même maintenant, alors qu'elle se trouvait là, elle n'en avait pas la prétention. Elle savait ce que voulait dire pour toujours pour un vampire. Et que l'amour que se portaient deux vampires étaient plus fort que tout. En fait, elle voulait juste voir Jasper. Pour qu'il lui dise tout ça. Qu'il lui casse ses espoirs dans l'oeuf. Ou pas … Non, il ne fallait pas qu'elle pense à ça. Elle ne savait pas à quoi s'attendre. Elle voulait savoir, surtout, c'était ce dont elle se rendait compte, là, sur le pas de la porte. La porte d'un monde bien organisé, dans lequel, elle s'en doutait bien, elle n'avait absolument pas sa place. Mais le baiser de Jasper … ça voulait dire quelque chose, non ? Elle avait l'impression que ses pensées s'emmêlaient de plus en plus, elle n'y voyait pas très clair. Enfin, ce qu'il lui fallait garder à l'esprit, c'était l'instinct maternel. Esmée en savait sans doute plus qu'elle sur ce qui s'était passé dans la tête de Jasper, comme dans celle d'Alice.

Troublée, par cet afflux de pensées, elle avait eu un très léger moment d'absence, et elle se ressaisit, souriant toujours. Jasper n'était pas là. Déçue ? En fait, pas tant que ça. Après tout, il était peut-être mieux qu'ils se rencontrent en terrain neutre. Entrer ? Chez les Cullen ? Dans l'univers de Jasper ? C'était tentant. Et même plus que ça. Et … elle voulait en savoir plus. Elle avait une chance unique de pouvoir arriver à mieux se situer, à comprendre ce qui lui était arrivé, pourquoi toute sa vie, son existence plutôt avait été chamboulée. Elle méritait au moins ça, non ? Et peut être … Peut-être saurait-elle si ses espoirs étaient vraiment morts dans l'oeuf à ce point. Ou pas. Un petit sourire poli et adorable ourla ses lèvres:


C'est très gentil.

Elle attendit qu'Esmée l'invite pour entrer.

Vous n'étiez pas occupée ? Je ne voudrais pas déranger …

Une odeur, un parfum lui parvint immédiatement. Et la fit frissonner. Après tout ce temps. Le Sien, qui imprégnait, avec les autres, les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmée Cullen
¤} Je Cherche Encore Ma Voie !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 30
What about me ? : ¤} //
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Un beau matin chez les Cullen   Ven 30 Avr - 15:10

*Si jeune et pourtant déjà…..Sa vie d'humaine est finie.*

Esmée pense à tout ce qu'aurai pu vivre la jeune fille si sa vie avait continuer normalement. Leur famille est finalement un fléau: partout où ils passent, des vies sont bouleversées et cela attriste énormément la douce vampire. Elle revoit sa mémoire enfoui d'humain, son passé douloureux, ses rêves abandonnés, ses espoirs de jeune femme anéanti.

*Elle ne deviendra jamais une mère.*

Mais tout cela, la jeune et belle Juliet semble ne pas en avoir conscience. Insouciante et fière de sa beauté et de ses tout nouveaux pouvoirs, surement. Ses yeux gris doivent lui facilité sa réinsertion dans la société des humains, si toutefois elle est désormais capable de se contrôler.
Esmée fait un calcul rapide: cinq ans se sont écoulés depuis New York. Quand la jeune fille s'est-elle fait transformée?
Juliet ne cesse de fixer Esmée, de la détailler.


« C'est très gentil. » dit-elle en souriant.

La faire entré est peut être une erreur mais Esmée est trop intriguée par elle pour ne rien faire. Elle veut en savoir plus. Sont-ils la cause de sa transformation? Avait-elle idée de qui étaient les Cullen durant sa vie d'humaine?
La jeune fille est surement revenu pour Jasper. Quand Alice apprendra ce que Juliet est devenu et qu'elle leur a rendu visite...Si elle n'est pas déjà au courant. Quand à Jasper, Esmée suppose qu'il n'aura de cesse de l'apaiser en trouvant un moyen de l'éloigner de lui.


« Vous n'étiez pas occupée? Je ne voudrai pas déranger ... »

*Le mal est déjà fait.*

Un coup de vent. Esmée voit Juliet frissonner. Surement les odeurs de la maison et des multiples vampires vivant ici lui sont parvenu. A-t-elle pris peur? Non, son attitude ne le montre pas.
Derrière Esmée, dans la pièce voisine du couloir de l'entrée, Carlisle tend l'oreille, elle le sent. Lui aussi doit s'inquiéter de ce qu'il va advenir de la famille Cullen avec l'arrivée de cette vampire.


« Non, tu ne nous dérange pas. Je venais justement de finir quelque chose d'important et ne savait pas trop quoi faire pour me divertir. »

Esmée attend que la jeune fille entre en lui tenant la porte. C'est ce moment que choisit Carlisle pour rejoindre sa femme devant l'entrée afin de se présenter. Il attend lui aussi que la jeune vampire entre pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Lark
¤} Je Cherche Encore Ma Voie !
avatar

Nombre de messages : 22
What about me ? : ¤} //
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Un beau matin chez les Cullen   Ven 21 Mai - 16:44

Et de la distraction, elle allait en avoir. Juliet venait seulement de se rendre compte de ce que signifiait pour cette famille son intrusion. Et, en passant le pas de la porte et en pivotant doucement sur elle-même pour observer les lieux, elle ressentit une pointe de culpabilité la transpercer de part en part. Cette famille était soudée, unie. Elle avait des valeurs communes, un équilibre certain, et vivait en parfaite harmonie, ce qui était rare pour les êtres comme eux. Et elle, elle venait, s'y introduisait. Se mordillant doucement la lèvre, habitude qu'elle avait repris dans son but de s'intégrer facilement au monde des humains, elle se dit que quelque part, elle n'y était pas pour grand chose. On ne choisit pas de qui on tombe amoureux. Si elle avait pu … Non, en fait, elle ne savait pas si elle aurait changé. Si, peut-être, pour un homme qui n'aurait pas été pris … Mais en même temps, aucun être sur terre ne semblait pouvoir arriver ne serait ce qu'à la cheville de Jasper. Mais à quoi bon lutter, à quoi bon mettre des « si » partout ? La réalité était là, et maintenant, il fallait qu'elle fasse avec, même si elle déplorait le fait que d'autres doivent en souffrir, ou s'inquiéter pour ça. Son sentiment de culpabilité s'amplifia alors qu'un autre vampire les rejoignait.

Oh, bonjour. Vous devez être Carlisle, n'est-ce pas ?

Un vampire dont ses « parents » adoptifs lui avaient tellement parlé … Ils n'avaient jamais tari d'éloge sur la droiture de Carlisle, son ouverture d'esprit, et son courage d'avoir choisi la profession de médecin et de l'exercer avec autant de passion et de brio. Et qui n'avait jamais, au grand jamais connu d'écart. Mais il était vrai qu'elle n'était pas censée le connaître, aussi s'expliqua-t-elle avec un léger sourire d'excuse:

Mes « parents adoptifs » m'ont beaucoup parlé de vous, de votre famille. Andrew et Faith.

Elle cligna très brièvement des yeux en prononçant leur nom. Le souvenir de leur dernière entrevue était particulièrement douloureux pour elle. Il y avait un lien fort entre eux, étant donné qu'ils l'avaient sauvé d'une mort certaine, après tout. Et qu'ils l'avaient fait en plus, comme ils le lui avaient dit plus tard, pour lui permettre d'avoir une chance avec Jasper. Cela lui faisait une belle jambe, en réalité. Surtout là. Mais ce qui persistait surtout, c'était l'intense sentiment de trahison. La déchirure sans nom que lui avait causé leur vision en train de vider ce pauvre humain de tout son sang. Il fallait qu'elle se reprenne. Mentionner le nom d'Andrew et Faith lui ferait peut-être marquer un bon point. Ils étaient des amis, donc sans doute était-ce un moyen de leur montrer qu'elle ne leur voulait absolument aucun mal. Juste ... Juste elle voulait finir cette histoire, au moins savoir de quoi il en retournait, et comment se comporter. Après ... après on verrait. En fait, tout ce qu'elle demandait, c'était justice. Elle voulait savoir pourquoi sa vie s'était arrêtée, et pourquoi elle devait tout reprendre à zéro. Pour l'instant, elle n'avait pas d'explication et ne pouvait pas se construire pas aller de l'avant. Donc ...

Elle profitait doucement de l'ambiance, des odeurs, surtout celle de Jasper, qui l'enivrait de plus en plus. Elle devait avouer qu'elle ne savait pas trop quoi dire.


Ils vous transmettent leurs amitiés d'ailleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un beau matin chez les Cullen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un beau matin chez les Cullen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤} New Moon, New Life :: 
¤} Londres ¤ Qartiers Résidentiels
 :: ¤} Kensington :: ¤} La Demeure Des Cullen
-
Sauter vers:  

Forum jumelé :
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit