¤} New Moon, New Life

Que s'est-il réellement passé après Fascination ? Bella est-elle retournée à Forks ?
Vous le saurez en entrant ici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Monsieur Lapin [Alice]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Monsieur Lapin [Alice]   Lun 9 Mar - 21:08

Rayne arriva devant le Globe Theatre pile à l’heure pour son rendez-vous galant. Elle était tout excitée car cela faisait bien longtemps qu’un garçon ne l’avait pas invité à sortir pas même en copain. Il fallait dire que la jeune fille ne faisait pas grand-chose pour attirer à elle le regard des hommes et son côté timide ne l’aidait pas beaucoup. Ce soir était d’ailleurs une soirée de dernière minute. En effet dans l’après-midi un des garçons de son groupe d’étude sur la civilisation latine, Garry, lui avait proposé d’aller au théâtre le soir même pour voir une représentation. Sans aucune hésitation la blonde avait dit oui, de un parce que cela faisait un bail qu’elle n’avait pas été au théâtre et de deux Garry était plutôt mignon, de bonnes raisons pour accepter un rendez-vous.

Sa mère avait été tout aussi survoltée quand sa fille lui avait dit qu’elle en dinait pas à la maison parce qu’un garçon la sortait. Avait suivit une séance féminine qui avait presque fait vomir Martin, lui le lover de première. Au moins une heure dans la salle de bain pour se détendre dans un bain chaud avec beaucoup de mousse et un masque de visage suivit d’un tour dans son dressing accompagné du passage forcé à la coiffeuse pour le maquillage et la coupe de cheveux. Rayne était donc vêtue d’un jupon bleu marine et des collants opaques pour en pas avoir froid avec les températures hivernales, et en haut elle avait mit un pull blanc à col bateau avec un sautoir autour du cou assortie à son jupon et la touche de sa mère un paire d’escarpin bleu foncé. Le talon n’était pas très haut mais lorsque l’on a l’habitude de marcher en baskets ce n’est pas facile de tenir en équilibre et Rayne faisait partie de ses filles qui ne mettent des talons que pour les grandes occasions alors toute seule, emmitouflés dans son manteau et son écharpe elle se sentait un peu ridicule à côté de tous les gens qui faisaient la queue pour aller voir la pièce.

L’étudiante regarda son portable pour vérifier l’heure, cela faisait maintenant presque un quart d’heure qu’elle était là et toujours pas de Garry à l’horizon, s’inquiétant un peu elle regarda la message qu’il lui avait envoyé avec l’heure du rendez-vous et le nom du théâtre et elle avait tout bon. Rayne commençait à se poser des questions, lui était-il arrivé quelque chose? Par inquiétude elle décida de l’appeler mais elle tomba sur sa messagerie.

« Garry…c’est, c’est Rayne, voilà je suis devant le Globe et tu n’es toujours pas là, rappelle-moi, aussi vite que possible, bye à tout de suite. »

La file d’attente diminuait de plus en plus et la jeune Davis n’avait toujours pas de nouvelles de son cavalier et une méchante impression se diffusait en elle. Et s’il s’était foutu d’elle, qu’il lui avait tout simplement posé un lapin et qu’il ne lui avait proposé un rendez-vous que pour ça. Garry faisait-il partie de ce genre de type, malheureusement c’était bien possible, Rayne attiré les loosers et les briseurs de cœur, pas étonnant ensuite qu’elle veuille rester solitaire et indépendante. Refusant pourtant de croire qu’elle s’était aussi bêtement faite avoir Rayne resta jusqu’au début de la représentation et quand le monsieur qui s’occupait de faire rentré les gens lui demanda si elle avait un ticket elle dû avec déception lui dire que non.

« Il t’a eu en beauté ma grande ! »

Se dit-elle en s’asseyant sur le rebord du trottoir, elle ne pourrait pas rentrer chez elle avant une bonne heure à cause du bus alors il ne lui restait plus qu’à trouver quelque chose à faire d’ici là.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Jeu 12 Mar - 14:48

J’avais passé la journée sur la route dans ma nouvelle voiture. Mon cher frère me l’avait offerte afin que j’arrête de tout raconter à Bella en ce qui concernait mes visions d’elle en vampire. En revenant sur Londres, j’entendis à la radio qu’une représentation d’Antigone de Jean Anouilh, était programmée pour le soir même au Globe théâtre. C’était ma pièce favorite ! Il fallait absolument que j’y aille avec mon homme. Après avoir accéléré pour arriver plus vite à la nouvelle villa, je me pressai de trouver Jasper. Malheureusement pour moi, celui-ci ainsi qu’Emmet étaient partis en chasse plus loin au nord…
De rage, je décidais d’acheter quand même deux places et de trouver quelqu’un d’autre avec qui y aller. Esmée et Carlisle passaient une soirée en amoureux tout comme Bella et Edward. Et bien il ne me restait plus qu’à aller au théâtre seule et de garder l’autre place pour essayer de me la faire rembourser une fois là bas.
Une fois dans ma Ferrari jaune, je mis le contact et démarrai sur les chapeaux de roue. Une fois ma belle voiture garée près du globe, je me mis en route vers celui-ci le sourire aux lèvres. J’étais sûre de ne pas passer ma soirée seule ! J’étais maintenant dans la file d’attente. J’avais mis pour l’occasion une robe prune et un manteau blanc, ainsi que des ballerines de la même couleur que ma robe. Devant moi, une jeune femme, vêtu de bleu et de blanc, était au téléphone. Elle attendait apparemment quelqu’un qui avait dû oublier… Ou simplement, quelqu’un qui était en retard et vu la longueur de la file ce n’était pas grave.

Lorsque ce fut le tour de cette humaine grelottante, elle avoua ne pas avoir de place et attendait quelqu’un, hors après elle, il n’y avait plu que moi ! la jeune femme partît s’asseoir sur le rebord du trottoir. Je la suivais des yeux et l’entendis dire que la personne attendue l’avait bien eu… Un homme certainement… Je verrais bien de qui il s’agit s’il s’avérait que cette jeune femme est dans le même établissement scolaire que moi.
Je fis signe à l’homme à l’entrée d’attendre et je partis vers la pauvre femme.


« J’ai une place en trop et je n’ai pas envie de voir la pièce seule. Vous venez ? »

Je lui tendis la main et lui fit un grand sourire vainqueur… Je savais bien que j’allais passer la soirée avec quelqu’un… Mais je n’arrivais pas à voir la réponse de la jeune femme… Étrange…
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Jeu 12 Mar - 16:53

Rayne était complètement dans ses pensé et ne remarqua pas tout de suite la jeune fille qui s’approchait d’elle, d’ailleurs quand celle-ci lui parla ne fut pas sure du premier coup que c’était à elle qu’on s’adressait puis la blonde leva la tête pour découvrir une magnifique brune, elle avait les cheveux long qui ondulait vers la fin et un regard perçant comme si elle pouvait voir à travers les gens, vraiment cette fille était magnifique. Un petit air malicieux sur le visage elle lui offrit un sourire malicieux et une main généreuse. L’étudiante mit un temps pour comprendre l’information, cette fille lui proposait de voir la pièce avec elle, une parfaite inconnue, en même temps la blonde avait tellement envie de voir la pièce, le théâtre était une activité qu’elle adorait et elle n’avait jamais eu la chance de voir la représentation de ce soir-là. Cette fille ne pouvait pas être méchante vu la sincérité que l’on lisait sur son visage et c’était toujours mieux que de se transformer en glaçon sur le bord du trottoir. Rayne passa une main sur sa joue et tendit l’autre pour attraper celle qu’on lui tendait et qui l’aida à se relever.

« Alors c’est avec plaisir ! »

Une fois debout, Rayne épousseta un peu son manteau puis remit correctement son sac à main sur son épaule avant de suivre la jeune femme vers l’entrée du Globe, le responsable fit un sourire à leur passage et particulièrement à la brune qui lui tendit les billets, c’est un peu honteuse que la blonde récupéra son talon avant de pénétrer dans l’enceinte. Le lieu était vraiment magnifique et empreint de tant d’histoire, de plus avec la nuit tombée toutes les lumières étaient allumés donnant au théâtre l’impression d’être figer dans le temps. Une placeuse vint à la rencontre des deux jeunes filles et les guida aux balcons. Rayne n’en revenait pas combien devait coûter le billet qu’elle avait dans la main, il faudrait qu’elle pense à plus qu’un bouquet de fleur pour remercié la brunette. Chacune prit un fauteuil et la blonde se pencha pour regarder la foule en dessous, elle voyait le Globe depuis les hauteurs pour la première fois de sa vie et elle en avait le souffle coupé. Elle se tourna vers la brune.

« Merci, vraiment, je ne sais pas ce que j’aurais fais si j’avais du rester dehors, et puis c’est la première fois que je suis au balcon alors sincèrement merci. »

Rayne s’installa correctement dans son fauteuil et se mit à l’aise quand elle se releva doucement et tendit une main à la brune.

« Au fait moi c’est Rayne, et toi…euh vous ? »

C’était bizarre de vouvoyez quelqu’un qui ne devait pas être plus vieille qu’elle voir plus jeune mais tout le monde n’aimait pas autant de familiarité et puis comme précisé plus haut elles ne se connaissaient absolument pas. En regardant sa montre Rayne vit que la pièce n’allait pas tarder à commencer, elle aurait tout le temps de parler après la représentation de toute façon parce que la blonde ne laisserait pas cette fille partir sans lui avoir au moins payé un café pour la rembourser un peu du théâtre. Un dernier sourire quand la brunette eut fini de lui répondre et le Globe fut plongé dans le noir et le levé de rideau au lieu.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Sam 14 Mar - 20:16

La jeune femme en face de moi n’avait pas l’air d’avoir compris que j’étais en train de lui parler. J’étais surtout en train de lui proposer de venir voir une pièce fabuleuse avec la plus belle des vampires de Londres… Oui bon d’accord j’en rajoutais un peu, mais j’étais sûrement celle qui avait le plus de goût en vêtements ! Lorsqu’elle leva enfin la tête pour me regardez je lui fit un jolie sourire.
Le froid jouait en ma faveur car lorsque la jeune femme me prit la main pour que je l’aide à se relever elle ne sentit pas que mes mains étaient aussi froides que les siennes. Elle me répondit alors que c’était avec plaisir qu’elle viendrait avec moi voir la pièce. J’avais de la chance, cette jeune femme n’était pas là que pour le garçon, elle était aussi là pour voir la pièce. Antigone, qu’elle magnifique histoire…

Et nous voilà donc partit pour entrer dans le Globe. Le responsable me fit un sourire quand je lui tendis les billets. Il avait du trouvé mon geste adorable, ou alors simplement stupide, et alors ? Moi j’étais contente, une soirée entre fille, même si la fille en question m’était complètement inconnue, ne pouvait être que mieux qu’une soirée seule !
L’intérieur de se théâtre était vraiment magnifique. Une femme responsable des placements vint à notre rencontre et nous indiqua nos places, au balcon bien sûr !
La jeune femme à mes côtés avait l’air ravis, je dirais même plus heureuse. Elle me le confirma en me remerciant encore une fois et m’expliqua que c’était la première fois qu’elle était au balcon. Je me retins de ne pas ouvrir de grands yeux en me souvenant que tout le monde n’avait pas les mêmes moyens que nous…

Je lui fit un clin d’œil et commença à regarder le programme. La jeune femme se présenta alors à moi sous le prénom de Rayne, elle me tendit la main, sûrement pour que je la lui serre. Avec un éclat de rire je me pencha vers elle et lui fit la bise en disant :


« Tu peux me tutoyer, et moi c’est Alice. »

Ma désinvolture devait sûrement la choquer et alors ? Je venais d’un petit village et les coutumes du serrage de main n’étaient pas mon fort ! De plus si cette fille était dans le même établissement scolaire que moi alors pourquoi s’inquiéter de pareilles formalités stupides ?
Alors que je venais de finir ma phrase, le noir envahit le théâtre et la pièce commença. Ma déception fut alors immense en voyant que pour jouer Antigone ils avaient engagé une gamine…


Dernière édition par Alice Cullen le Lun 16 Mar - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Dim 15 Mar - 19:12

Rayne devait probablement avoir l’air d’une gamine devant un sapin le matin de noël lorsque les lumières se rallumèrent à la fin de la pièce. Peut-être même semblait-elle aller au théâtre pour la première fois mais c’était un peu le cas, elle y allait pour la première fois avec une parfaite inconnue, au balcon et pour une pièce qu’elle n’avait jamais vu. C’était vraiment impressionnant même si la gamine perdait parfois de sa crédibilité, le reste n’en était pas moins magnifique. La blonde un peu figée dans son fauteuil se pencha un peu pour regarder les gens sortir, elle ne voulait pas quitter leur cabine de peur que tout cela soit un rêve ou que le charme se brise une fois dehors. La jeune femme avait eut beaucoup de chance ce soir, cela ne pouvait pas continuer, enfin elle le tenterait quand même.

La blonde se retourna et vit Alice qui l’attendait, elle leva en s’excusant de évasion mentale et la suivit dans les couloirs du Globe pour retourner à l’entrée. Le même homme que plus tôt dans la soirée leur offrit un sourire à nouveau, il devait prendre Rayne pour une pouilleuse et la brune pour une bonne saint maritaine, et ce n’était peut-être pas si faut, sauf que la blonde vivait dans un des quartiers les plus huppés de Londres mais passons. Maintenant qu’elles étaient à l’air libre l’étudiante voulait faire quelque chose pour la sauveuse de sa soirée, après un instant d’hésitation elle prit son courage à deux mains et demanda.

« Alice, si tu as le temps, ça te dis que je te paye un café? »

La petite brune ne paraissait pas enchantée par l’idée, elle devait avoir quelque chose à faire, ou bien ne buvait-elle peut-être pas de café, et Rayne chercha autre chose à dire car plus que de payé quelque chose à Alice elle désirait pouvoir faire un peu sa connaissance et puis elle ne souhaitait pas particulièrement rentrer tout de suite, car on ne dormait pas encore chez elle et la blonde ne voulait pas répondre à des questions sur sa soirée qui aurait pu s’avérer désastreuse sans l’intervention providentiel de la jeune femme à l’air malicieux.

« Ou autre chose, comme tu veux, moi je prends le métro pour retourner sur Kesington après alors je n’ai pas d’horaire. »

Une lueur étrange éclaira alors le visage d’Alice, était-ce quelque chose que Rayne avait dit. Il ne lui semblait pour pas avoir sortit quoique ce soit d’étrange, enfin il était tard et prendre le métro n’était pas très sur mais la blonde n’avait jamais eut de soucis ou alors la brune était si riche que prendre les transports en commun lui paraissait invraisemblable, dans cette hypothèse cela jetterait un froid sur cette relation naissante et puis ce ne pouvait pas être le genre d’une fille qui invite de parfait inconnu dans un lieu aussi chic que le théâtre. Enfin Rayne s’en fichait quand même, ce qui lui importait c’était de pouvoir payer d’une manière ou d’une autre la dette qu’elle avait envers Alice pour cette merveilleuse soirée.

« Alors ? »

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Lun 16 Mar - 0:01

En faisant abstraction des quelques répliques mal tournée de la jeune Antigone, je passai quand même un bon moment. A la fin de la pièce lorsque la lumière envahit de nouveau le théâtre je me levai d’un bond et commença à sautiller vers la sortie. Arrivé à la porte du balcon je me retournais pour discuter avec Rayne mais celle-ci était toujours assise et regardait en bas les gens sortir de la salle. Après un petit moment la jeune femme me regarda et se leva avec un air d’excuse. Une fois dehors la jeune femme me demanda si je voulais aller prendre un café… Sortir était un bonne idée mais le café n’étais pas ma boisson favorite. Il est vrai que je n’avais encore jamais croisé de jeune gens me proposant un lynx ou un lapin à boire…
Bref, affichant mon plus beau sourire, je pris le bras de ma nouvelle amie et commença à l’entraîner vers un bar qui n’était pas loin du Globe. La belle Rayne avait eu le temps de me reposer la question et de m’avouer qu’elle habitait le même quartier que moi. Donc je pourrais même la ramener ! Décidément le monde était petit… Je me décidais alors à enfin lui répondre, car même si mes gestes pouvaient être plus que clair il fallait que je confirme :


« Et bien allons boire un verre. J’ai entendu parlé d’un bar sympa. Et puis je ne voulais pas rentrer de suite ! »

Continuant à entraîner la jeune femme tout en sautillant j’imaginais ma première journée de cour… Est-ce qu’ils seraient identiques que ceux suivit à Forks ? Les professeurs seraient-ils aussi sympathiques ? Sûrement, vu le don généreux qu’avait fait Carlisle… Bref, même si j’avais déjà toute ma famille là bas, il fallait que je sache si Rayne y été, une amie ne me ferai sûrement aucun mal et puis cela nous permettrait de rentrer mieux dans le rang. Lui lançant encore un sourire je lui demandai :

« Alors tu es où en cour ? Ou alors tu fais quoi dans la vie ? »

Et oui, je n’avais pas envisagé cette éventualité. Peut être que cette jeune femme en plus d’être naïve avec les hommes, pouvait bien être déjà dans la vie active… Sa réponse allait sûrement m’éclairer puisque de toute façon je ne pouvais rien voir sur sa vie… Quelque chose bloquait mes visions…
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Lun 16 Mar - 23:35

Rayne n’était pas sure de ce que voulait dire le sourie d’Alice ni sa capture de bras et leur mise en marche. L’accompagnait-elle à la station ou vers un café, elle n’aurait su le dire mais en tout cas la blonde pouvait se rendre compte qu’elle plaisait à la brunette. C’était agréable, elle qui n’était pourtant pas très sociable mais il était vrai que l’étudiante se fiait bien souvent à son instinct et que quelques mots échangés avec une personne lui indiquait si elle jouerait la papote ou au contraire s’enfoncerait dans son rôle de solitaire qui lui plaisait tant. Et il y avait des gens qui ne lui laissait pas le choix et d’après sa mère cela dépendait des jours car il semblait que même se famille subissait ses humeurs. Rayne ne se considérait pourtant pas comme lunatique mais il fallait croire qu’elle devait l’être un peu tout de même.

Alice fini par lui répondre une fois qu’elles eurent traversé la rue. Un bar, d’accord elle boirait donc autre chose que du café mais probablement juste un jus de fruit pour la blonde qui n’était pas du genre à boire, en fait elle n’était pas du genre à sortir alors forcément Rayne n’avait pas l’habitude d’aller dans des bars mais elle devait bien avouer qu’une personne aussi enjouée que semblait l’être Alice pourrait bien lui donner envie de sortir plus souvent. Elle ne le ferait pas demain mais comme on dit l’espoir fait vivre et dieu savait comme ses parents espéraient pour que leur fille soit aussi populaire et extravertie que ses frères aînés. Sans qu’elle ne s’en rende compte la petite brune avait changé de sujet et s’intéressait à sa vie, au moins elle n’avait pas de soucis avec l’intrusion et la curiosité mais puisqu’elle semblait vraiment être intéressée par la réponse la blonde fit l’effort de la réponse et aussi parce que c’était une bavarde camouflée.

« Et bien je suis en première année de littérature à Oxford, j’ai une option en histoire pour faire plaisir à ma mère mais je dois avouer que je n’en suis pas mécontente, c’est ça qui m’as assuré l’obtention de mon semestre. »

Fit-elle un peu honteuse de se montrer en tant que mauvaise élève mais il était aussi vrai qu’elle s’était planté sur un gros coefficient qui lui avait planté sa moyenne enfin du moins d’après son obsédé des bonnes notes de père. Avoir 14 de moyenne était plus que suffisant pour Rayne mais en même temps ses frères étaient des têtes et surtout des premiers de la classe alors ce n’était pas toujours évident d’être comparer à eux, sauf quand elle les surpassait, comme cela avait été le cas au lycée dans cette fameuse matière qu’était l’histoire. Mais ce n’était pas le moment de faire de l’autosatisfaction, tournant son attention vers Alice elle lui retourna la question.

« Et toi ? À part être amatrice de théâtre en compagnie d’inconnu qu’est-ce que tu fais dans la vie ? »

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Mer 18 Mar - 17:07

J’avais vraiment l’impression d’être un véritable alien en train de sortir avec une humaine. Cette fille avait besoin de se détendre et de rire ! Mon changement de sujet avait l’air de la perturber. Oui j’allais peut être un peu vite en besogne mais j’avais envie de m’amuser et d’aider la jeune femme. N’étant pas dans les mêmes cours que mes frères et sœurs, il me fallait bien une amie. D’ailleurs lorsqu’elle m’apprit qu’elle était en littérature à Oxford j’eu envie de sauter de joie ! C’était là où je voulais m’inscrire ! Elle avait l’option Histoire… Moi c’était sûrement la seule matière que je ne prendrais jamais en options. Je prendrais sûrement musique et Théâtre pour m’épanouir encore plus, même si je ne pense pas que ce soit possible… Elle n’avait pas de soucis en histoire, dommage j’aurais pu l’aider…
Elle me retourna alors la question. Dans un petit bond je lui répondis :


« Je rentre lundi en littérature à Oxford ! Seule différence, j’ai prit théâtre et musique en option… »

Je rigolai pour marquer la coïncidence. Nous étions maintenant arrivés au bar, il fallait dire qu’il était vraiment à quelques mètres du Globe. Des tabler étaient libre sous la terrasse chauffante, j’y invitais mon amie à s’assoir. Le serveur vint alors nous demander nos choix. Je regardais alors Rayne afin qu’elle passe commende car moi de tout façon je ne voulais rien.

« Rien pour moi, ça ira… Et toi Rayne ? »

Tous les regards étaient maintenant posé sur ma nouvelle amie donc je ne voyais toujours pas l’avenir… Etait-elle une loup garou ? Impossible… Je l’aurais sentit… Comment cela se faisait ??
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Jeu 19 Mar - 13:10

Rayne sourit malgré elle, face à la joie contagieuse de la petite brune, elle était s rafraichissante pour l’étudiante mais Alice lui apprit qu’elle n’était pas la seule titulaire de se statut. Quelle chance elle avait sa bienfaitrice d’une nuit allait être dans les même cours qu’elle, enfin au moins pour les td et cela permettrait à Rayne de ce montrer donc civilisé et sociable à l’université et puis elle pourrait aussi passer ces cours à la nouvelle parce qu’il lui manquait tout de même un semestre entier. Le fait qu’elle ne commence ne milieu d’année titilla tout de même la curiosité de l’humaine, entre des nouveaux voisins et une nouvelle camarade de classe cela faisait beaucoup de nouveauté pour sa petite vie bien rangée. Mais c’était aussi excitant, pouvoir parler de nouveau horizon découvrir de nouvelles personnes surtout des comme Alice et son entrain communicatif.

Le temps de cette petite conversation les deux jeunes femmes étaient arrivées au bar dont Alice avait parlé. Rayne le trouva accueillant et l’idée de la terrasse chauffante leur permis de s’asseoir au dehors sans craindre le froid. Le silence s’installa doucement jusqu’à ce qu’un serveur s’approche pour prendre leur commande. La blonde trouva étrange qu’en ayant eut l’idée du bar la brun ne prenne rien et que donc elle ne pourrait pas le lui offrir en ce qui la concerne elle avait tout de même soif aussi commanda-t-elle un chocolat pour être sure de dormir cette nuit là. Puis Rayne reprit la conversation.

« Alors tu dis que tu commence lundi, c’est que tu viens d’arriver à Londres ? Où tu étais avant ? »

C’était peut-être un peu trop franc comme question mais sur le coup la française n’avait pas vraiment fait attention, elle voulait simplement discuter et puis Alice se comportait tout de même très familièrement avec elle alors Rayne en faisait juste autant. Elle attendait la réponse de sa camarade et son chocolat. Par instinct elle porta la main à son cou pour sentir son collier hérité de sa grand-mère. C’était étrange, il était comme chaud et ce n’était pas la première fois qu’il lui faisait ça. En même temps connaissant sa grand-mère, celle-ci aurait été capable de lancé un sort sur le collier destiné à sa petite fille pour qu’elle n’attrape pas froid en Angleterre et cela avait marché parce qu’elle aurait vraiment été une sorte de sorcière. Rayne sourit à cette idée, d’accord elle croyait au surnaturelle mais là c’était un peu poussé, mieux valait se concentrer sur la réponse d’Alice à son attention. De même que sur la tasse brûlante que l’on venait de lui servir.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Sam 21 Mar - 21:19

Apparemment la nouvelle de ma scolarité avait ravit ma nouvelle amie. Une fois la commande de Rayne passé elle me regarda et continua la discussion en soulevant le fait que j’avais dis que je commençais les cours lundi. Elle me demanda donc si je venais d’arriver à Londres, et où j’habitais avant… Alors dans un premier temps je ne pouvais pas connaître son avenir, et maintenant elle me demandait d’où je venais… Je n’étais pas méfiante en général mais depuis que j’avais rencontré Bella j’avais appris à quand même faire attention.
Il suffisait que je lui mente sur l’endroit d’où je venais. Hum… Lyon, ce sera très bien, en plus je savais parler français donc parfais !


« Oui en effet, je viens d’arriver. Ma famille et moi avons décidé de suivre mon père lors de sa mutation ici à Londres. Nous étions à Lyon avant, en France. ‘Bonjour comment vas-tu ?’…. Je suis donc parfaitement bilingue. »

Bon certes mon accent en Français n’avait pas l’air d’origine mais bon, c’étais déjà mieux que rien… Elle ne pouvait pas savoir que la jeune femme en face d’elle était elle aussi originaire de France. Le serveur vint apporter le chocolat de Rayne. Il ne demanda même pas l’argent devinant que les jeunes femmes allaient rester un petit moment à discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Lun 6 Avr - 17:48

Rayne ne but pas tout de suite pour ne pas se brûler la langue mais cela ne l’empêcha pas de poser ses mains de part et d’autre de la tasse pour se réchauffer un peu plus. La blonde adorait cette sensation que l’on a quand on touche quelque chose de chaud quand on a froid et surtout l’impression lorsque l’on rompt le contacte. Un grand sourire illumina son visage à la mention de la ville d’où venait Alice, incroyable il fallait qu’elle vienne à Londres pour faire la connaissance d’une française. Enfin plutôt francophone parce que son accent trahissait clairement ses origines anglophones mais c’était sympa de trouver quelqu’un de civiliser par ici, quand elle disait qu’elle parlait français les gens la prenaient souvent pour une sorte de malade ou alors à l’opposé de très classe enfin elle trouvait juste un avantage futur à être bilingue, elle pensait même à une troisième langue pour l’année suivante. Avec plaisir l’étudiante répondit à la brune.

« ‘A cette heure on dit plutôt Bonsoir’, lui fit-elle dans un français parfait et sans accent et un petit clin d’œil, c’est incroyable qu’on se rencontre par hasard et que nous ayons autant de points communs ! »

Rayne porta son chocolat à ses lèvres et savoura le liquide chaud descendant le long de son œsophage et qui lui réchauffa tout son être. Apparemment Alice ne devait pas s’attendre à tomber sur quelqu’un qui parlait aussi le français mais sa surprise fut encore plus grande quand la blonde continua.

« Moi je suis née à Paris et j’y ai vécu presque toute ma vie en faite ! Dire qu’on aurait pu se croiser là-bas ! »

Il y avait de la distance entre Lyon et Paris mais cela n’empêchait pas que la pensée était amusante. Rayne prit une nouvelle gorgée de sa boisson et rigola en voyant l’air plus qu’étonné de la belle jeune femme. Elle que l’on présentait souvent comme fade et sans intérêt était ce soir là une vraie pochette surprise pour sa nouvelle amie. Alice mit un temps avant de lui répondre.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Jeu 9 Avr - 21:29

Ma nouvelle amie ne commença pas à boire son chocolat tout de suite. En revanche elle posa ses mains sur la tasse pour se les réchauffer. Encore une fois, la nouvelle de mon origine Lyonnaise la fit sourire. Elle me répondit en français, disant que vu l’heure, bonsoir était plus approprié. Elle n’avait presque aucun accent. Elle ajouta normalement que c’étair incroyable qu’on se rencontre ici et qu’on ait autant de points communs !
Après cette remarque elle bu une gorgeait du chocolat qui fumait encore. Moi je restais sur ma surprise. J’avais une chance sur cent de tomber sur quelqu’un de français ici à Londres et il fallait que Rayne soit ce un sur cent. Elle continua en expliquant qu’elle était née à Paris et qu’elle y avait passé presque toute sa vie. Lorsqu’elle me dit qu’on aurait pu se croise en France j’eu envie de rire car, même si en effet j’étais déjà allé à Paris, c’était il y a bien trop longtemps, Rayne ne devait pas être née… Il fallait que je fasse attention à mes mots car Paris et même Lyon avaient du changer depuis le temps.


« Je n’en reviens pas. »

Tout était sortit tout seul. Heureusement qu’il n’y avait ni Edward ni Bella car sinon ils auraient sûrement voulu garder cette fille de leur côté car ça doit être la seule qui à réussit à me surprendre ! D’ailleurs tout cela n’est pas normal… Elle bloquait mes visions, maintenant j’en était sûre car sinon je l’aurais vu qu’elle était française. Je commençais alors à regarder son collier… Une petite amulette, sûrement un cadeau de famille, quelque chose d’ancien. Mais bien sur ! C’était sûrement lui qui m’empêchait d’utiliser mes pouvoirs. Ce pendentif nous serait très utile pour Bella !
Bon à force elle allait se rendre compte que je faisais une fixation sur son bijou, levant les yeux au ciel je lui dit alors :


« Et bien, je suis étonnée. Euh, ça ce voit non ? Bon et sinon, alors, comment en es-tu arrivé à venir ici ? »

J’avais ponctué ma phrase pas une série de sourire. J’avais vraiment l’impression d’avoir perdu tous mes moyens, je voulais vraiment savoir à quoi servait ce pendentif… Si ce que j’avais vu se réalisait il ne faudrait pas que ces personnes tombent sur ce pendentif… Il fallait que j’arrête de réfléchir… Rayne… Il fallait que je la regarde dans les yeux ! Oh non… mes yeux….
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Sam 11 Avr - 13:36

Rayne s’amusait de la surprise d’Alice, qui aurait cru qu’en se faisant inviter au théâtre par une inconnue elles auraient tant de chose en commun. Enfin ce n’était que sur le plan privé parce que finalement elles n’avaient rien de semblable, Alice était magnifique, des cheveux d’un noir brillant et si volumineux, un teint pale qui lui allait si bien. La blonde se trouvait bien triste à son côté. Elle allait répondre quelque chose mais remarqua que le regard de la brune était fixé sur son bijou, Rayne avait l’habitude, il s’agissait presque d’une pièce d’antiquité tellement il était vieux mais toujours en bon état. L’étudiante prit une nouvelle gorgée de son chocolat et offrit un sourire à Alice qui semblait perdu dans ses pensées.

« Non ça ne se voit pas tant que ça »

Lui fit-elle avec un sourire alors que bien évidement la surprise se lisait sur ses traits aussi bien qu’un livre ouvert. Rayne ne répondit pas tout de suite à la question comme sa nouvelle amie la fixait cette fois dans les yeux, elle remarqua qu’il était d’une belle couleur ocre, doré. C’était plutôt rare et original, probablement des lentilles de couleur se dit la blonde avant de relancer la conversation.

« Comme je te disais je suis née à Paris et j’ai grandit là-bas. Je passais mes vacances d’été et parfois noël ici en Angleterre chez ma grand-mère. Et il y a environs 5 ans ma mamie est décédée alors mon père à hériter de toutes ses propriétés, alors c’était plus facile pour lui de gérer tout d’ici que de rester à Paris alors forcément ma mère, mes frères et moi on a suivit. »

Rayne haussa les épaules, et s’évada un moment dans la nostalgie de sa vie parisienne, comme tout cela lui manquait, ici elle avait du mal à se faire des amis et puis elle ne se sentait pas vraiment chez elle. Enfin désormais elle pourrait probablement compter sur Alice qui semblait très intéressée par elle et sa vie. Et cela faisait plaisir de voir une curiosité sincère et non polie, histoire de faire la conversation.

« Et toi qu’est-ce qui t’amène dans un pays si gris ? »

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Mer 13 Mai - 10:58

La jeune demoiselle avait l’air contente de me voir aussi surprise. Le monde était vraiment petit, sur peut être cent mille ou deux cents mille habitants à Londres j’avais réussit à tomber sur l’une des peut être mille ou deux mille françaises.
Sur un ton ironique et enjoué, Rayne m’affirma que cela ne se voyait pas trop ma surprise. Même si j’était conne actrice là j’étais sûre que toute ma surprise était étalée au grand jour. Mes yeux n’avaient pas du attirer l’attention de mon amie, celle-ci continua à expliquer qu’elle avait grandit à Paris et qu’elle passait ses vacances d’été en Angleterre chez sa grand-mère maintenant décédée… Elle était donc venue ici après cet évènement… C’était triste…


« Je suis désolé… »

Je n’y étais pour rien mais c’était quand même un réflexe humain, cette idée me faisait plaisir. Je n’étais pas totalement un monstre avide de sang. Rayne me demanda alors pourquoi moi j’étais venue ici dans un pays si gris. Encore une question délicate qui me ramenait à ma véritable nature. Bella… Voilà pourquoi j’étais ici, mais je ne pouvais pas lui répondre ça…

« Ouf… J’ai suivit ma famille ! On est tous très lié et comme mon frère Edward à voulu venir étudier ici alors on l’a tous suivit ! Ce n’est pas très original je sais… »

Encore une fois je n’avais pas forcément mentit. Je réagit alors… nous n’avions pas encore parlé d’amoureux. Avec l’expérience de tout à l’heure je pouvais facilement deviner qu’elle n’avait personne. Je n’allais donc pas forcément lui dire que j’étais marié depuis déjà bien longtemps. La boisson de mon amie était bientôt vide. Il commençait à se faire tard…

« Je vais devoir rentrer. Je te raccompagne ? »

Après avoir dit cela je me souvins que j’avais prit ma belle voiture… grosse et surtout chère !!! Qu’allait-elle penser de moi ensuite ? Vive la discrétion de la famille Cullen…
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Dim 17 Mai - 20:02

Alor son interlocutrice trouvait ça banal de suivre simplement son frère, pour Rayne se n’était pas tout à fait comme suivre le chef de famille. Vraiment si cet Edward voulait étudier en Angleterre il n’avait pas besoin de ramener toute sa famille avec lui, que ferait-il si un cadet voulait aller lui en Italie. Enfin pour elle il y avait des limites à la solidarité entre gens de la même famille, à partir d’un moment il fallait savoir couper le cordon. Par exemple, Ethan retournerait probablement à Paris ne fois son diplôme en poche mais le reste des Davis resteraient à Londres. Mais comme on dit, chacun son truc, aussi la blonde se contenta de répondre sobrement.

« Tu dois vraiment bien l’aimer ton frère. »

Alice ne releva pas la pointe de sarcasme en même temps Rayne avait utilisé un ton tout à fait poli et l’idée en elle-même n’était pas stupide, mais pour une raison X elle restait étrange aux yeux de la française, comme si inconsciemment quelque chose clochait avec cet énoncé. Mais ceci ne la regardait pas et l’étudiante se retint de poser plus de questions, la curiosité est un vilain défaut et puis elle connaissait la brune depuis quoi, 4 heures, 50 minutes si on ne comptait que le café et l’entracte que les deux jeunes femmes n’avaient pas échangé beaucoup de mots durant la représentation, aucun d’ailleurs. Pour sa part Rayne était bien trop fasciné par ce qu’il se passait sous ses yeux pour se soucier de son hôte à ce moment là.

Prenant la dernière gorgée de sa boisson, sa nouvelle amie lui fit remarquer qu’il était peut-être l’heure de rentrer, sortant son portable Rayne remarqua qu’effectivement minuit approchait. Avec un sourire et oubliant le précédent sujet, elle se demanda comment Alice pouvait lui proposer de la raccompagner alors qu’elle ne savait même pas où elle habitait. En fait si avant d’aller prendre un café elle avait mentionné Kensington et la brune devait probablement vivre dans ses environs pour faire une telle proposition.

« Avec plaisir, prendre les transports à cette heure là ne me dit pas grand-chose ! »

Rayne rangea ses affaires et posa de quoi payer son chocolat sur la table et suivit Alice vers le Globe, cette dernière avait probablement une voiture.

« Et toi tu habite dans quel coin, parce que je ne voudrai spas te faire faire un détour. »

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Mer 27 Mai - 21:47

Rayne n’avait pas l’air de penser pareil que moi. En effet, il était vrai que le fait qu’une famille entière suive un seul membre seulement pour ces études à lui n’était pas quelque chose de banal. Mon amie m’affirma que je devais vraiment beaucoup aimer mon frère. Oui, la relation qu’il y a entre Edward et moi est une relation presque fusionnelle. Le fait qu’il soit télépathe et que je vois l’avenir ne pouvait que nous rapprocher, mais encore une fois je ne pouvais pas lui expliquer en détail le pourquoi de cet amour…

« Oui en effet, je ne sais pas ce que je ferais sans mon frère… Même si ce n’est que mon frère adoptif… »

Je savais que Rayne allait sûrement me demander plus d’explication mais cela ne me dérangeait pas, j’avais l’habitude de m’expliquer au lycée lorsque les professeurs ou même mes camarades assez courageux pour venir me voir me posaient des questions sur notre famille si étrange…
Je lui avais proposé instinctivement de la raccompagner, en général je sais ce qu’il se passe mais là rien, le trou noir complet ! C’était certainement ça qui me donnait envies de rester un peu plus longtemps avec Rayne… De toute façon, je n’avais pas d’heure pour rentrer, ni d’heure pour me coucher puisque je ne dormais plus depuis longtemps.
Elle accepta mon offre soulevant que les transports en communs à cette heure là n’étaient pas quelque chose qui lui donnait envies. Elle me demanda alors où je vivais pour ne pas me faire, faire de détour. Dans un sourire je lui répondis :


« Ne t’inquiète pas, j’ai assez d’essence pour t’amener jusqu’à Paris par le tunnel sous la manche ! »

Bon, j’exagérais un petit peu mai pas tant que ça. Ce qui me dérangeait dans le cas présent était le fait que la voiture que j’avais prise pour venir était ma Ferrari jaune offerte par Edward contre mon silence au près de Bella. Il me faisait vraiment confiance car je pouvais très bien en parler à Bella et réciter Antigone dans ma tête en sa présence ! Comme il ne pouvait pas lire en Bella et qu’il ne supportait pas Antigone, il ne pourrait pas savoir ce que j’ai dit !
Bref, Rayne et moi étions maintenant à quelques pas de ma voiture. Après m’avoir raclé la gorge je dis :


« Ah ! Nous y sommes presque. »

J’attendais de voir qu’elle voiture elle m’aurait donné, mais à coup sur, elle n’allait pas s’approcher de la Ferrari.
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Dim 31 Mai - 20:55

Alice et Rayne maintenant sorties du café se dirigeait vers la voiture de la brune. Enfin l’étudiante avançait à l’aveuglette car elle ignorait qu’elle type de voiture sa camarade conduisait, la couleur et tout le reste. Mais bon elle n’avait pas peur car malgré l’argent de ses parents Martin et elle se partageait, enfin sur lui, une voiture qu’ils avaient dû payer par leurs propres moyens, alors ce n’était pas la Ferrari Enzo dont son aîné rêvait mais c’était mieux que rien. La brunette fit une petite blague à propos du tunnel sous la manche, si seulement c’était vrai. Un voyage à Paris, la blonde donnerait un bras pour pouvoir y retourner mais bon finir le second semestre avant serait un pas plus mal.

« Une petite virée à Paris, oui pourquoi pas ?! »

Un petit rire s’échappa de ses lèvres. Cette soirée qui avait été gâchée par un crétin se révélait vraiment une des meilleures que Rayne avait passées et c’était uniquement grâce à Alice et à sa générosité sans bornes. Elle se demandait bien ce qu’elle pourrait faire pour elle en échange mais si cela marchait aussi bien que le coup du ‘je te paye un café’ ça ne serait pas de la tarte. Il était vrai que certaines personnes adoraient rendre service sans jamais rien recevoir en échange. Si Alice était de ce genre cela mettrait la française très mal à l’aise, elle n’aimait pas être un centre d’attentions gentilles. C’était comme si elle avait ensuite une dette envers les gens et Rayne n’aimait pas devoir quelque chose à quelqu’un, un très bon moyen de s’attirer des problèmes. Mais la blonde n’imaginait pas Alice comme une personne posant problème.

Les deux jeunes femmes approchaient du parking du Globe et malgré l’heure tardive des nombreuses voitures s’t trouvait encore. En même temps le vendredi soir les gens étaient toujours moins pressés de rentrer chez eux, et Londres était une ville qui vivait énormément la nuit avec ses clubs branchés et ses pubs ouvert toute la nuit. Suivant toujours la petite brune Rayne remarqua que l’allure de la marche ralentissait et fit de même jetant un regard alentours à toutes les voitures. Une jaune soleil attira son regard et imagina parfaitement Alice à l’intérieur, une jeune fille gaie dans une voiture toute aussi gaie mais elle devait probablement faire fausse route.

« Alors laquelle est ton petit bijoux ? »

Demanda la française en mimant le langage de ses frères lorsqu’ils parlaient mécanique et qu’elle trouvait ridicule.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Mer 10 Juin - 19:29

L’idée d’aller jusqu’à Paris n’avait pas l’air de déranger mon amie et pourtant ce n’était qu’une simple blague pour lui faire comprendre que l’essence n’était pas un problème.
Elle avait un rire timide, pourtant après notre soirée elle aurait dû être plus détendue. On ne peut pas changer les personnes…Et bien si, moi je peux ! Preuve avec Bella que j’arrivais à dévergonder un peu maintenant. Arrivé près du parking mon amie préféra s’arrêter et me demander laquelle des voitures était mon « petit bijoux ». Un rire sortit de ma bouche, pendant un court instant j’avais l’impression d’avoir Emmett devant moi.


« On dirait mon frère ! C’est celle-là… »

Lui répondis-je en baissant le volume de ma voix tout en appuyant sur la carte dans ma poche ce qui eut pour effet de faire s’allumer ma voiture qui émit un petit bruit.
Une Ferrari jaune…Rayne n’était pas au bout de ses surprises avec moi mais ça elle ne le savait pas encore.
Je m’avançais jusqu’à la porte et fit signe à mon amie de prendre place de l’autre côté. Une fois dedans je lui ouvris même la porte tout en disant.


« Montez gente dame. »

J’avais pris une voix grave semblable à celle de Carlisle. Encore une fois je me mis à rire de bon cœur. Décidément cette soirée avait été merveilleuse, il ne me restait qu’à ramener Rayne et elle prendrait fin.

« Alors je t’emmène où ? »

Sortant la carte qui servait de clé de ma poche, je la mis dans l’emplacement prévu à cet effet. La voiture démarra dans un bruit grondant. Les sièges vibraient et moi j’allumais le poste tout en attendant de connaître notre destination en espérant que mon amie n’ait pas envie de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Dim 14 Juin - 18:07

Rayne fit un sourire qui lui mangea la moitié du visage lorsqu’Alice la compara à son frère, à croire que tous les garçons étaient pareils. Oui, ont ne faisait pas la différence de sexe pour rien, ses deux frères n’avaient quasiment rien en commun mais lorsqu’on parlait voiture, ils devenaient presque des siamois. Cette pensé lui fit roulé les yeux, être la benjamine n’avait jamais été facile avec des machos en modèle mais bon au moins elle était leur petite princesse. C’était d’ailleurs peut-être pour ça qu’elle avait du mal avec les garçons et qu’on lui proposait rarement des rendez-vous, ses frères s’arrangeaient surement pour qu’elle reste ‘pure’. En même temps pour qu’ils finissent tous par un lapin comme ce soir-là, la blonde était bien mieux sans.

« Oui les miens aussi ils parlent comme ça ! »

Répondit l’étudiante, tout en regardant avec amusement la voiture dont les feu clignotèrent. Finalement elle avait bien deviné, elle n’aurait jamais cru, bizarrement même si Alice semblait excentrique la française l’imaginait au volant que quelque chose de très sobre qui justement ne lui irait pas du tout et la rendrait encore plus marginale. Rayne la suivit et observa un moment la carrosserie et eut une impulsion pour lui demander d’ouvrir le capot mais cela ne fit que la désespérer, elle avait passé trop de temps avec Ethan et Martin. La petite brune lui ouvrit la portière passager et lui sortit une phrase très grand siècle, l’étudiante ouvrit un peu plus pour pouvoir se glisser sur le siège de cuir. Alice lui demanda la destination et la blonde devait avouer qu’elle n’avait pas du tout envie que la soirée s’achève mais il le fallait bien à un moment ou un autre. Au pire elle pourrait toujours l’inviter à rentrer un moment.

« Stanford Road à Kensington chauffeur ! C’est un peut après Hyde Park… »

Ajouta la française en se rappelant qu’Alice venait de débarquer à Londres, avec un repère marquer sur les panneaux cela serait plus facile pour elle et arrivé près de chez elle, Rayne servirait de GPS grandeur nature. La jeune femme démarra la voiture et quitta le parking, la blonde hésita un instant puis finalement elle tendit la main pour atteindre l’autoradio et changer de station afin de trouver quelque chose à son goût à elle. C’était un peu impoli mais l’étudiante s’excuserait après.



« Je change si ça te plait pas ! »

Dit-elle a son amie pour ne pas paraitre complètement égoïste non plus, peu de gens appréciait ce genre de musique. Ses parents appelaient ça du bruit, et Martin écoutait complètement autre chose. Seul Ethan appréciait aussi mais il ne vivait plus à la maison donc il ne comptait plus comme un soutient.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Mer 8 Juil - 15:27

Apparemment je n’étais pas la seule à penser à mon frère. La réflexion de ma nouvelle amie était en effet en l’honneur de ses frères qui eux aussi devaient être accros des voitures. Encore une fois j’étouffais un rire en me disant que personne ne pouvait être pire qu’Emmett.
Alors que j’attendais la destination, Rayne m’annonça ma rue et mon quartier en continuant sur l’humour comme si j’étais son chauffeur. Pour le coup elle réussit à me figer sur place. Si je ne réagissais pas elle allait surement croire que je ne savais pas y aller alors je me devais d’intervenir.


« Et bien, tu es ma voisine je pense ! »

Je continuais de sourire lorsque Rayne alluma la radio. Elle pouvait faire comme chez elle, cela ne me dérangeait pas. Nous étions sur la route et je roulais à peu près normalement. Elle changea la musique pour mettre pour mettre la bande originale du film Transformers 2, un film vraiment intéressant sur des robots aliens. Elle me demanda de changer la musique si jamais cela ne me plaisait pas.

« Tu sais je ne suis pas embêtante, j’aime tout comme musique ! »

Balançant la tête en rythme nous sommes arrivées dans mon quartier à deux maisons de la mienne. Un petit coup de frein très discret et je tournais mon regard vers mon amie afin de lui faire comprendre qu’elle devait me dire qu’elle maison était la sienne…La soirée était décidément finie, mais nous nous reverrons certainement une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Dim 12 Juil - 21:41

Rayne ne releva pas la phrase d’Alice sur le coup de la voisine ne comprenant pas tout de suite ce que cela impliquait. En fait c’était beaucoup parce qu’elle était concentrer sur la musique qui passait et non pour paraître mal polie. D’ailleurs par chance son amie n’avait rien à redire et lui confia même qu’elle tout type de musique, pas sur qu’en écoutant du HIM elle dise toujours ça mais au moins cela serait un défi pour la française arrivé à faire détesté une musique à Alice.

« Moi y’a quand même des trucs que je supporte pas. »

La blonde faisait référence à la musique de Martin qui écoutait rap et chose de ce genre à longueur de journée, c’était limite si ses oreilles ne saignaient pas aux premières notes d’un son de 50cents. Selon elle, un nom n’avait jamais autant si bien correspondu au produit même si elle n’avait jamais osé dire ça à son frère qui se vengerait en lui rayant ses propres disques. Il été gentil mais très susceptible. Au fil des chansons Rayne ne vit pas le temps passé ni la route si bien qu’elle sentit seulement le mouvement de la voiture qui ralentit et en regardant par la vitre elle pu voir sa rue et un peu plus loin sa maison. Se tournant vers son amie, la française remarqua que celle-ci attendait qu’on lui précise où elle devait s’arrêter.

« C’est la blanche là-bas au style colonial. »

En effet la maison des Davis se repérait dans la rue pour ne pas faire partie de celle qui avait une avancée immense ainsi qu’un style architectural peut commun en Angleterre. Bien sur la maison en elle-même était immense et le jardin plus que la moyenne. Arrivée l’étudiante n’avait plus envie de sortir de la Ferrari elle s’amusait bien avec Alice et n’avait pas vraiment envi de la quitter tout de suite. En même temps elle venait de la rencontrer et n’allait pas l’inviter tout de suite à venir profiter du jacuzzi extérieur du patio.

« J’ai passé une excellente soirée grâce à toi. Si tu n’es pas pressée tu peux entrée un peu si tu veux. Ma famille sera trop occupée pour nous embêter. »

Rayne ne savait pas si sa proposition était correcte ou pas, après-tout Alice devrait peut-être retraverser tout Londres pour rentrer chez elle et ses parents lui avait peut-être imposé un couvre-feu ou quelque chose. Impatiente et espérant une réponse positive la blonde attendit une réponse.

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Lun 10 Aoû - 17:47

Ma nouvelle amie avait l'air contrarié que je lui réponde que j'aimais toutes les sortes de musique. Elle m'affirma à son tour qu'elle il y avait des trucs qu'elle ne pouvait pas supporter... après autant d'année de vie on arrive à s'habituer à tout mais bon ça elle ne le saura certainement jamais... Dommage pour elle et pour eux, les humains en général, trop fier de leur petit monde intérieur qu'ils se forge à leur façon... L'ouverture d'esprit les aideraient certainement plus... Mais bon, l'humanité est ainsi faite et même moi je ne pourrais rien y faire.
Une fois arrivé dans mon quartier j'attendis que Rayne m'indique sa maison. Elle me montra une maison blanche très belle et qui se trouvait pile à côté de la mienne. Comme elle n'avait pas relevé ma remarque je souris sans rien dire.
Je me garais devant chez moi et donc presque devant chez Rayne et attendit. La fin de notre soirée était déjà arrivé, mais maintenant que je savais qu'elle était ma voisine elle allait me voir souvent chez elle!
Elle m'avoua alors avoir passé une excellente soirée et me demanda si je voulais entrer. L'air déçut je sortit de la voiture en disant :


"Je suis désolé, il est tard et je vais rentrer voir ma famille. Mais nous pourrons nous voir demain. Viens sonner et demande moi, j'arriverais de suite!"

Dans un petit bond je lui fit un petit câlin et un bisou sur la joue. Puis d'un geste bref je fermais ma voiture et partit vers mon portail. Un dernier geste de la main et me voilà chez moi. J'avais décidément passé une bonne soirée. La prochaine sera encore meilleure et ça j'en suis presque sûre... Même si je ne peu pas voir l'avenir de Rayne... Chose à creuser d'ailleurs...


(end for me)
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Davis
She's just The Girl !
She's just The Girl !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 30
What about me ? : ¤} It's My Life
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
My Life Point:
100/100  (100/100)
My Relationships:
$$$ My purse $$$:
10100/100000  (10100/100000)

MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   Mar 18 Aoû - 14:09

Rayne ne put cacher sa déception lorsqu’Alice émit le souhait de rentrer chez elle, en même temps la blonde ne pouvait pas la retenir de force. Cependant elle ne compris pas tout de suite l’invitation à venir sonner, elle ne savait même pas où habitait la brunette, et visiblement celle-ci n’avait pas l’air de lui en dire plus sur son adresse. Bon ce n’était pas grave, le lendemain venu, Alice pourrait elle très bien revenir à sa porte puisqu’elle venait de la déposer et que la française vivait dans une maison faisant tâche dans le quartier. L’étudiante rejoignit son amie à l’extérieur et fit attention en fermant sa portière, elle avait trop souvent claqué les portes à la barbare pour se prendre ensuite une remarque par ses frères pour oser quoique ce soit avec une voiture aussi belle et aussi chère.

« D’accord à demain alors ! »

Rayne ne sut pas trop comment réagir à l’embrassade d’Alice qu’elle ne connaissait après tout pas très bien. Les anglais était plutôt du genre froid et distant au début d’une relation, peu importe l’implication, mais il ne lui fallait pas oublier que la jeune femme n’était pas anglaise et puis cela lui faisait plaisir de voir enfin une personne enthousiaste. Déjà qu’elle-même n’était pas la fille la plus rigolote qui soit, fréquenter le même type de personne, vive l’ambiance. Puis lorsque l’étudiante vit l’autre se diriger vers le portail voisin, la réalisation la frappa violemment. Alors elle habitait avec cette Bella, qui était si ‘aimable’, bizarre elle n’avait parlé que de frère et pas de sœur, décidément cette famille était des plus étranges. Finalement Rayne serait ravie d’aller sonner à la porte et de pouvoir y entrer, apprendre un peu plus sur cette famille satisferait une curiosité un peu malsaine.

Elle fit un signe de main à Alice avant de pousser son propre portail. Le chemin ne fut pas long et elle avait probablement franchis sa porte d’entrée avant la petite brune. Comme la française s’y attendait ses parents étaient avachis devant un reportage sur le manque d’eau dans un pays dont la blonde ne savait même pas prononcer le nom et l’affreux rap de Martin résonnait à leur étage. Mais ce soir elle s’en fiche, Rayne se mit à sa fenêtre et observa le toit de la maison voisine, celle des Cullen/Swan et se demanda quels autres mystères elle recelait. Au bout d’une dizaine de minutes elle partie dans la salle de bain pour se changer et enfiler son pyjama et se mettre au lit après avoir fait baisser le volume à son frère.

« Je finirai bien par savoir un jour… »

Se dit-elle à haute voit avant de sombrer dans un profond sommeil.

[Terminé]

_________________
So maybe I'm the one
That needed saving
Someone to rescue me
From myself
And now the memories
Are slowy fading
Wish I could see me through
The eyes of someone else
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monsieur Lapin [Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monsieur Lapin [Alice]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤} New Moon, New Life :: ¤} Archives RP-
Sauter vers:  

Forum jumelé :
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit